Jean-Jacques Nyssen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nyssen.
Jean-Jacques Nyssen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Conjoint
Autres informations
Site web

Jean-Jacques Nyssen (né le 6 décembre 1964) est un auteur, compositeur, interprète, comédien et producteur belge.

Il fait partie du groupe liégeois "La Tribu" puis se retrouve au début des années 1990, rue Ballu au cours du Studio des Variétés. C'est à cette époque qu'il va rencontrer Claire Keszei, plus connue sous le pseudonyme de Clarika.

Ensemble ils vont démarcher les maisons de disques avec quelques maquettes. C'est le label indépendant Boucherie Productions dirigé par François Hadji-Lazaro qui leur donne leur chance et produit le premier album de Clarika, J'attendrais pas 100 ans, en 1993. Jean-Jacques Nyssen signe les arrangements, la réalisation artistique et quasiment toutes les musiques. C'est le début d'une complicité artistique et sentimentale qui les mènera à faire cinq albums et deux enfants.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1996, avant la sortie de Ça s'peut pas, le deuxième album de Clarika, tous deux participent au sein de la Compagnie Ramôna Lulu à la comédie musicale, La Marée d'Inox, créée du 13 au 25 février 1996 au Théâtre de Suresnes, et reprise le 23 septembre 1996 à l'Olympia. Cette comédie musicale interprétée par Yves Postic, Philippe Bresson, La Grande Sophie, Jean-Jacques Nyssen, Marie-Charlotte Leclaire, Hervé Jeanpierre, Virginie Jeanne, Nathalie Dupuy et Clarika, sera ensuite reprise en 1999.

Jean-Jacques se crée alors son propre orchestre et appelle son projet "Jean-Jacques Nyssen et son orchestre de sa chambre". Un univers particulier et non dénué d'humour, qu'il recrée sur scène. Il utilise nombre d'objets du quotidien (réveil, aspirateur, casserole…) dont il tire les sons les plus inattendus, et crée des chansons sur les thèmes les plus farfelus, tirés de sa vie de tous les jours. Il se crée un nouveau style, léger et entraînant : la pop de chambre. Entre récital décalé et one man show délirant, Jean-Jacques Nyssen déploie sur scène des trésors d'ingéniosité pour provoquer l'hilarité. Il collaborera la dernière année avec Stefff Gotkovski pour un spectacle intitulé "Jean-Jacques Nyssen et son orchestre de sa chambre tournent un dévédé".

En 1999, il est repéré par Thierry Ardisson, et sort un premier album, Le Parcours (Ardissong). Cet album dénué de tout effet de style impose son imaginaire débridé d’éternel enfant, un brin lunaire, contemplatif et désabusé comme un Souchon qui aurait refusé de grandir. Dans cet album, Jean-Jacques Nyssen reprend à son compte la chanson Ça s'peut pas de Clarika et la détourne (autodérision permanente du couple) en une bouillie pré-technoïde. Deux clips seront tirés de cet album, je vais au café et Curriculum vitæ.

En 2001 sort La Fille tu sais, le troisième album de Clarika, avec comme morceau phare Les garçons dans les vestiaires.

En 2010, il compose Il est temps, le nouvel hymne du PS[1].

Fan de Chris Conty[modifier | modifier le code]

Jean-Jacques Nyssen consacre alors toute son énergie à remettre au goût du jour un artiste "qui a bercé son enfance" : Chris Conty. Il lui consacre un spectacle exceptionnel, rétrospective de la carrière de cet artiste fictif dont on aurait perdu la trace en 1981 à Berlin, qui tient du concert et du talk-show.

En 2005, Jean-Jacques Nyssen est toujours aux commandes du quatrième album de Clarika, Joker.

En 2006, il réunit des titres de Chris Conty dans un album, Tout recommence, une sorte de best-of pour ce "chanteur disparu" qui a traversé toutes les époques. Un documentaire de Benoît Finck diffusé sur la chaîne Canal+ en 2006, Que reste-t-il de Chris Conty ?, est également sorti en DVD. Il réunit beaucoup d'images "d'archives".

Discographie[modifier | modifier le code]

Jean-Jacques Nyssen est auteur ou coauteur des musiques de tous les albums de Clarika, souvent coauteur des paroles.

  • 1993 : Clarika, J'attendrai pas cent ans (1993), produit par Chantons sous la truie
  • 1997 : Clarika, Ca s'peut pas, Sony
  • 1999 : Jean-Jacques Nyssen, Le Parcours, EMI Music
  • 2001 : Clarika, La fille, tu sais, Universal
  • 2005 : Clarika, Joker, ULM/Universal
  • 2006 : Chris Conty, Tout recommence : le meilleur de Chris Conty, Universal Music
  • 2009 : Clarika, Moi en mieux, ULM/Universal

Participation[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]