Jean-Ernest Aubert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Aubert.
Jean-Ernest Aubert
Jean-Ernest Aubert by Braun.png
Portrait photo par Braun & cie (avant 1896).
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Paris 16e
Nationalité
Activités
Formation
Maître

Jean-Ernest Aubert (ou Ernest-Jean Aubert), né le à Paris et mort dans la même ville le [1], est un peintre et graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l’École des Beaux-Arts de Paris dans l'atelier de Paul Delaroche et d'Achille-Louis Martinet, Jean-Ernest Aubert obtient le grand prix de Rome de gravure en 1844[2].

Il commence par exécuter un grand nombre de lithographies d'après Jobbé-Duval, Rosa Bonheur, Jean-Louis Hamon et Ferdinand Heilbuth, puis, à partir de 1851, se consacre exclusivement à la peinture, puisant la plupart de ses thèmes dans la mythologie galante du XVIIIe siècle.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Retour de marché (avant 1904).
  • Vanité (1851), musée des beaux-arts de Dijon
  • La Jeunesse (1869), Aberdeen Art Gallery & Museums
  • Martyrs sous Dioclétien
  • Miroir aux alouettes
  • Diorama de l’Amour (1886)
  • Le dompteur d’amours
  • L’Amour en vacances

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris, acte de décès n°903 dressé le 03/06/1906 au 16e arrt, vue 24/31
  2. P. L. Jacob, Paul Lacroix et Académie de peinture et de sculpture, Annuaire des artistes et des amateurs, vol. 1, Paris, J. Renouard, (lire en ligne), p. 84.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Livre d'or des peintres exposants 1903-1905, Paris, Bureau du livre d'or des peintres, 1906, p. 49-50.

Liens externes[modifier | modifier le code]