Jean-Claude Sillamy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Claude Sillamy
Jean-Claude Sillamy 1956 (4).jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (85 ans)
AlgerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Jean-Claude Sillamy[1], né le à Alger, est un musicologue et compositeur français de musique de scène, de musique sacrée et de musique de films.

Décédé le 29 juillet 2016, à l'âge de 84 ans, à Ajaccio[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Alger en 1932, fils de Charles Sillamy (compositeur, directeur de conservatoire) et de Germaine Seban (pianiste), ce compositeur, écrivain, conférencier et archéo-musicologue a fait ses études au Conservatoire d'Alger, et au Conservatoire national supérieur de musique de Paris.

Jean-Claude Sillamy est membre de la SACEM, de la Société pour l'administration du droit de reproduction mécanique des auteurs, compositeurs et éditeurs (SRDM), de la Société française de musicologie, de la Société internationale de musicologie et de la Société des gens de lettres.

Carrière[modifier | modifier le code]

Concert salle Gaveau
Salle Gaveau 1956 - compositeur Jean-Claude Sillamy
Concert Salle Gaveau Paris 1956 - Jean-Claude Sillamy
jean-Claude Sillamy et les musiciennes à Gaveau 1956
  • Compositeur de musiques de scènes, de musiques sacrées, de musiques de films,
  • Musiques pour piano, pour quatuor, pour orchestres.
  • Reconstitution des chœurs de la Grèce antique, d'après les poèmes de Eschyle, Euripide, Liménios et Mésomède.
  • Réalisateur de documents audovisuels de musiques d'expositions, notamment pour l'exposition De la Bible à nos jours, 3000 ans d'art présentée au Grand Palais à Paris.
  • Spécialiste de musiques antiques, de Sumer, de Babylone, de Mésopotamie, du Ras-Shambra, de Nippur.
  • Spécialité de musiques d'Asie, d'Afrique du Nord, du Proche et du Moyen-Orient.
  • Chargé de mission au symposium international de musicologie de Bagdad.
  • Chargé de mission, représentant la France au festival de Babylone (1989).
  • Professeur de musicologie, conférencier attaché au musée ethnologique de la Corse.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Musiques pour piano, quatuors et orchestres de chambre
  • Sentiers messianiques, 1965[3]
  • Quatuor avec piano, 1965
  • Quintette à cordes et Musique pour piano, 1974
Musiques pour orgue
  • La comète de Halley
Musique symphonique 
  • Babylone, 1984

Livres publiés[modifier | modifier le code]

  • Essai de reconstitution de la musique de la Bible, 1re édition publiée en 1957
  • Le trésor musical des Athéniens, 1re édition publiée en 2007[4]
  • Histoire de l'évolution du langage musical, publié en 1976 [5]
  • La musique dans l'ancienne Égypte, 1re édition publiée en 1987
  • Le principe de la modulation dans le fragment babylonien d'Ur U.7/80 (XVIII siècle avant J.-C.), 1re édition publiée en 1991
  • La musique des communautés juives d'Afrique du Nord, 1re édition publiée en 1987[6]
Tableau de principaux Taamim
  • Introduction aux musiques païennes de l'Antiquité, 1re édition publiée en 1977
  • La théorie musicale des anciens babyloniens, 1re édition publiée en 1977
  • La liturgie orientale chaldéenne, 1re édition publiée en 1998
  • 27 préludes composés dans le style de la Grèce antique, 1re édition publiée en 1997
    Le compositeur s'est essayé à composer 27 préludes dans les formes des partitions du patrimoine national de la Grèce antique après avoir restauré les partitions originales.
  • La musique dans l’ancien Orient (2 tomes), 1re édition publiée en 1986 (ISBN 2-284-00613-2)
  • La théorie musicale suméro-babylonienne, (notice BnF no FRBNF41026144)
  • Les grosses flutes antiques, 1re édition publiée en 1970
  • Histoire de l'évolution du langage musical, 1re édition publiée en 1976

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix de composition musicale
  • Prix de la composition française

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]


  1. Article créé par le secrétaire de M. Jean-Claude Sillamy en sa présence|date=juillet 2012
  2. source citant le décès
  3. voir extrait de la partition Sentiers messianiques (jointe)
  4. Témoignage de Monsieur Paul Roesch, Directeur de recherche au CNRS, ER 310 Lyon. Maison de l'Orient méditerranéen - Lyon, le 21 septembre 1987, membre du jury « Monsieur Sillamy est un compositeur de talent mais aussi un musicologue de grande valeur. Le 26 juin 1987, il a très brillamment soutenu à l'université Lumière Lyon-2 une thèse de doctorat sous le titre général de La musique dans l'ancien Orient. »
  5. Préface de Georges Auric, membre de l'Institut de France
  6. Selon Jacques Chailley (directeur de l'institut de musicologie de Paris 1957) : « L'étude sur l'interprétation musicale des Taamim de mon élève Jean-Claude Sillamy a une valeur considérable en apportant de nouveaux matériaux à l'étude des systèmes d'intervalles non tempérés. »