Jean-Baptiste Roche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Baptiste Roche en 1909

Jean-Baptiste Roche, (1861-1954) souvent désigné comme "le colonel Roche") est principalement connu pour avoir fondé, en France, la toute première école d'ingénieurs aéronautiques au monde, devenue par la suite l'ISAE-SUPAERO.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Roche naît le à Eyguières, en Provence.

Polytechnicien (X 1881), il effectue d'abord une carrière militaire d'officier dans l'arme du Génie qu'il interrompt avec le grade de colonel.

Alors qu'il perçoit les premiers signes de l'émergence d'une nouvelle industrie, la construction aéronautique, il entreprend à titre privé de fonder, dès 1909[1], l'École supérieure d'aéronautique et de construction mécanique, projet pour lequel il reçoit l'appui de personnalités politiques, académiques et industrielles.

Il dirige l'école jusqu'à ce que l’État, au vu du développement pris par l'aéronautique, décide sa nationalisation en 1930, et la place sous l'égide du ministère de l'Air récemment créé. Ce dernier la dote d'importants moyens et de nouveaux locaux Boulevard Victor ; elle devient l'ENSA puis l'ENSAE et sera délocalisée à Toulouse en 1968. Connue du public sous le diminutif de "Sup'Aéro", elle est désormais devenue l'ISAE-SUPAERO (institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace).

Le colonel Roche meurt le à Saint-Jean-Cap-Ferrat.

L'une des voies d'accès au campus, situé au sein du complexe scientifique de Rangueil en périphérie sud-est de Toulouse, est baptisée en son nom : Avenue du colonel Roche.

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. année de la 1re traversée de la Manche par Louis Blériot et du 1er salon aéronautique tenu au Grand Palais (devenu le Salon du Bourget)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sites Internet[modifier | modifier le code]