Jean-Baptiste Alizard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alizard.
Jean-Baptiste Alizard
Naissance
Activité
Lieu de travail
Distinctions
Œuvres principales
Cléobis et Biton conduisent le char de leur mère au temple de Junon

Jean-Baptiste Alizard est un peintre français du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Alizard a reçu en 1762 un deuxième prix de Rome pour une Mort de Socrate et un premier prix de Rome en 1764 pour Cleobis et Biton

Il a été pensionnaire de la villa Médicis de 1766 à 1771[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

La mort de Socrate est choisi comme sujet pour le concours du prix de Rome en 1762. Jacques-Philippe-Joseph de Saint-Quentin remporte le premier prix et Alizard le second. Le tableau d'Alizard, inspiré des piéta, s'attache à respecter la « vérité du costume » prônée par l'académisme[2].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean-Baptiste Alizard », sur Villa medici (consulté le 21 octobre 2015)
  2. Sébastien Allard, « La mort dans l'âme : Essai sur la représentation des derniers moments de Socrate dans la peinture française du xviiie siècle », Philosophie antique, no  1, 2001, p. 190

Liens externes[modifier | modifier le code]