Janice Galloway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galloway (homonymie).
Janice Galloway
Naissance
Saltcoats, Ayrshire, Écosse
Auteur
Langue d’écriture Anglais

Œuvres principales

Janice Galloway, née le à Saltcoats en Écosse, est une romancière, histoires courtes, prose - poésie, non-fiction et libretti.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la deuxième fille de James Galloway et de Janet Clark McBride. Ses parents se sont séparés quand elle avait quatre ans et son père est mort quand elle avait six ans. Sa sœur Nora, âgée de seize ans de plus, est morte en 2000 d'une maladie liée au tabagisme.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • The Trick is to Keep Breathing (1989)
  • Foreign Parts (1994)
  • Clara (2002) (based on the life of Clara Schumann)

Collections d'histoires courtes[modifier | modifier le code]

  • Blood (1991)
  • Where You Find It (1996)
  • "Collected Stories" (2009)
  • "Jellyfish" (2015, Freight Books)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Boy Book See (2002)

Autres textes[modifier | modifier le code]

  • Chute (1998, French play/monologue commissioned by the Traverse Theatre)
  • Pipelines (2000, prose and poetry text to accompany Anne Bevan's exhibition "undercovered")
  • Monster (2002, opera libretto for Sally Beamish and Scottish Opera)
  • Rosengarten (2004, a book of prose and poetry, matched with an exhibition of obstetrical implements by Anne Bevan)
  • This is Not About Me (2008, "anti-memoir/ true novel" listed by publisher as memoir)
  • All Made Up (2012, "anti-memoir/ true novel" listed by publisher as memoir)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Sellin (coord.), Voices from Modern Scotland: Janice Galloway, Alasdair Gray, CRINI (Centre de Recherche sur les Identités Nationales et l'Interculturalité), Nantes, 2007, 143 p., (ISBN 2-916424-10-5).

Références[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]