James Halliwell-Phillipps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James Orchard Halliwell. Photographie d'Ernest Edwards, 1863.

James Orchard Halliwell-Phillipps () est un érudit anglais, spécialiste de William Shakespeare, qui a également collecté des comptines et des contes merveilleux dans son pays.

Fils de Thomas Halliwell, il nait à Londres et fait sa scolarité à Jesus College. Il se spécialise dans les recherches chez les antiquaires. En 1839, il édite les voyages de Sir John Mandeville; en 1842 il publie un Account of the European manuscripts in the Chetham Library, avant de découvrir un roman du XVIIIe siècle, Torrent of Portugal. En 1842, il publie la première édition des Nursery Rhymes of England suivie parNursery Rhymes and Nursery Tales, contenant la première version imprimée des trois petits cochons[1]. En 1846, il publie une version de la chanson de Noël The Twelve Days of Christmas[2]. En 1848, il sort sa biographie de Shakespeare, Life of Shakespeare, illustrée par John Thomas Blight (1835 - 1911), qui a connu plusieurs rééditions, dont en 1853-1865 une somptueuse, limitée à 150 exemplaires.

Après 1870, il abandonne complètement la critique textuelle, et se consacre à l'étude de la vie de Shakespeare. Il rassemble tous les faits et documents disponibles par rapport à lui. Il a principalement contribué à l'achat de la Nouvelle-Place pour la société de Stratford-on-Avon, et dans la formation il y a du musée Shakespeare.

Ses publications comptent plus de soixante volumes. Il prend le nom de Phillipps en 1872, en vertu du testament du grand-père de sa première femme, une fille de Sir Thomas Phillipps l'antiquaire. Il prend une part active dans la Camden Society, la Percy Society et la Shakespeare Society, pour laquelle il édite de nombreux travaux et de la littérature élisabéthaine. En 1845, il est exclu de la bibliothèque du British Museum en raison d'une suspicion attachée à la possession de certains manuscrits qui avaient été retirés de la bibliothèque du Trinity College de Cambridge. Il publie une explication en privé en 1845.

Sa maison est à Hollingbury Copse, près de Brighton, pleine de livres rares et curieux. Il a généreusement donné beaucoup d'entre eux à des bibliothèques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Professor D. L. Ashliman, « Three Little Pigs and other folktales of Aarne-Thompson-Uther type 124 », Folklore and Mythology Electronic Texts, University of Pittsburgh (consulté le 25 July 2010)
  2. The nursery rhymes of England, 1846. ed. by J.O. Halliwell p.121, 122. Oxford University.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • James Halliwell-Phillipps, Shakesperiana, J. R. Smith,y1841. Réédition par Cambridge University Press, 2009; ISBN 9781108000024
  • James Halliwell-Phillipps, A Hand-Book Index to the Works of Shakespeare: Including References to the Phrases, Manners, Customs, Proverbs, Songs, Particles, &c., Which Are Used or Alluded to by the Great Dramatist, 1966. J.E. Adlard. Réédition par Cambridge University Press, 2009; ISBN 9781108001212
  • James Halliwell-Phillipps, Cambridge Jokes: From the Seventeenth to the Twentieth Century, 1842. Thomas Stevenson, Tilt and Bogue. Réédition par Cambridge University Press, 2009; ISBN 9781108001229)
  • Martin Spevack, James Orchard Halliwell-Phillipps: The Life and Works, 2001, Oak Knoll Press.