Jamby atu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le jamby atu (kazakh : Жамбы ату), ou jamby atysh (kirghize : Жамбы атыш), est une épreuve équestre traditionnelle des peuples d'Asie Centrale, en particulier au Kazakhstan et au Kirghizistan, dans laquelle un cavalier doit atteindre une cible en tirant à l'arc ou avec sa lance tout en maintenant sa monture au galop[1].

Origine et historique[modifier | modifier le code]

Durant la seconde moitié du premier millénaire, les kirghizes, à l'instar des autres populations du Sud de la Sibérie, ont cherché à développer les techniques de tir, à pied comme à cheval. L'armement principal du cavalier kirghize était son arc, même si des sabres légers pouvaient être utilisés en cas de confrontation rapprochée[2]. La tactique de base des kirghizes consistait à harceler l'ennemi à l'aide de leurs archers montés, en évitant le contact rapproché ; leur habileté équestre était inégalée[3].

Cette habileté équestre de l'archer monté a été perpétuée par le jamby-atu, compétition sportive où les cavaliers et archers à pied doivent toucher de leur flèche un disque d'argent suspendu à une corde[4]. Cette pratique est décrite dans l'épopée de Manas[5].

La pratique du jamby atu sous la République socialiste soviétique kazakhe suivait les règles dictées par le comité des sports[1] ; ces dernières prévoyaient que le tir soit effectué par jet d'une javeline (au lieu de décocher une flèche)[6].

Règles[modifier | modifier le code]

Les cavaliers doivent galoper sur une distance de 300 m ; sur les 100 derniers mètres, des cibles de la taille d'un sabot de cheval (appelées jamba) sont suspendues à des poteaux de 3 à 4 m de haut. Les cavaliers passent à une distance de 35 à 45 m des cibles et doivent essayer de les toucher tout en restant au galop[7].

Organisation contemporaine[modifier | modifier le code]

De nos jours, les règles ont été codifiées ; des écoles de jamby atu forment les cavaliers à ce sport en Asie Centrale (notamment à Almaty et Chimkent), et des championnats sont organisés[8]. Le jamby atu peut être pratiqué avec d'autres armes, comme des lances[9],[10]. Des épreuves de jamby atu peuvent être organisées comme divertissement lors de festivités publiques, comme Norouz[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ru)Polymorphisme des jeux sportifs nationaux kazakhs, A. S. Ruskikh, Institut d’État de Pédagogie de Kostanaï, N°3, 2009, P. 46.
  2. (ru)Le Khanat kirghize, A. I. Solovev, sur Histoire de la Sibérie.
  3. (ru)Le Khanat kirghize, partie 2, A. I. Solovev, sur Histoire de la Sibérie.
  4. (ru)Les chevaux dans la vie des kazakhs et des kirghizes, sur Vindzor horse company.
  5. (ky)Jamby atysh sur épopée kirghize "Manas".
  6. (ru)MODERN PROBLEMS OF PHYSICAL CULTURE AND SPORT, N. S. Alpyspaev, professeur à l'université Eurasie d'Astana, Conférence Internationale Scientifico-pratique lors des 7e jeux Asiatiques d'Hiver, 4-5 avril 2011.
  7. (ru)Jamby atu « Copie archivée » (version du 23 novembre 2015 sur l'Internet Archive) sur All History.
  8. (ru)Reportage de la compétition du 1er mars 2015 dans l'Oblys de Karaganda sur la chaine 24KZ.
  9. (ru)Le Sud a remporté sa première médaille d'or aux championnats de jamby atu, sports.kz, 27 août 2015.
  10. (ru)Les jeux nationaux kazakh - jamby atu (vidéo).
  11. (en)Almaty hosts charity event for children in honor of Nowruz, Kazinform, 22 mars 2013.