Jacques de Béthencourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques de Béthencourt
Description de cette image, également commentée ci-après

Un portrait sous licence libre serait le bienvenu
Naissance XVIe siècle
Décès XVIe siècle
Domicile Rouen (France)
Nationalité Drapeau de France Français
Formation Médecine
Renommé pour Création du terme « maladie vénérienne » en 1527 et son traitement

Compléments

Famille de Jean de Béthencourt

Jacques de Béthencourt est un médecin français du début du XVIe siècle qui exerçait la médecine à Rouen. On pense qu'il était de la famille de Jean de Béthencourt.

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon la Biographie normande de Lebreton, « il professait le calvinisme et il faillit, lors de la prise de Rouen par les troupes de Charles IX, être victime de son dévouement à ceux de sa religion »[1].

Il est l'un des premiers médecins français qui ait écrit sur la syphilis appelée alors vérole[2],[3]. Il invente le terme de maladie vénérienne (en latin : morbus venereus) pour remplacer le mal français dans un livre publié à Paris en 1527 et intitulé Nova pœnitentialis Quadragesima nec non Purgatorium in morbum gallicum sive venereum ; una cum dialogo aqua: argenti ac Iigni Guaiaci colluctâtium super dicti morbi curationis prælatura[4].

Cet ouvrage fut traduit en 1871 sous le titre « Nouveau carême de pénitence et purgatoire d'expiation à l'usage des malades affectés du mal français ou mal vénérien. Ouvrage suivi d'un Dialogue, où le mercure et le gaïac exposent leurs vertus et leurs prétentions rivales à la guérison de ladite maladie » par le célèbre syphiligraphe Alfred Fournier pour « sauver de l’oubli immérité le nom d’un vieux pionnier de la science ».

Selon Brunet, « l'auteur appelle Quarême le gayac, parce ce que ceux à l'égard de qui on l'employait faisaient pendant 40 jours abstinence rigoureuse et Purgatoire, le mercure à cause des douleurs que l'on éprouve en en faisant usage[5]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Théodore Éloi Lebreton, Biographie normande, Le Brument, (lire en ligne)
  2. Julien Offray de La Mettrie, Œuvres de médecine de Mr. de la Mettrie, Fromery, , 342 p. (lire en ligne)
  3. Syphilis, définition par le centre national de ressources textuelles et lexicales
  4. Dictionnaire des sciences médicales. Biographie médicale, vol. 2, Paris, Panckoucke, (lire en ligne), p. 220-221
  5. Jacques-Charles Brunet, Manuel du libraire et de l'amateur de livres, Silvestre, (lire en ligne)