Aller au contenu

JP Géné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Paul Généraux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jean Paul Marie GénérauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean-Paul Généraux, dit JP Géné, né le à Nancy et mort le à Paris[1], est un chroniqueur gastronomique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé du Centre de formation des journalistes (promotion 1973)[2], Jean-Paul Généraux inaugure sa carrière dans l'agence de presse Libération (APL), puis rejoint la première formule de Libération de 1974 à 1981. Il quitte ensuite le journal, et redevient chroniqueur de 1985 à 1996[1].

De 2004 à 2017, il est chroniqueur au Monde et à M, le magazine du Monde où il tient la rubrique « Goûts »[1]. Décrit dans son travail comme discret et buissonnier, il considère le chef Alain Chapel comme « le plus grand »[3].

En 2008, il reçoit le prix Hachette de la meilleure chronique, une première pour un chroniqueur gastronomique[1],[4]. En 2010, il sort le livre Mes chemins de table aux éditions éditions Hoëbeke[5].

Durant sa vie, Jean-Paul Généraux s'est forgé une réputation de « chroniqueur globe-trotter » et a milité contre la malbouffe[1]. Sa consommation d'herbe et de haschich lui a valu un passage de six mois en prison qui l'a conduit à s'engager également pour la dépénalisation du cannabis, signant notamment l'appel du 18 joint[1].

Atteint d'une « maladie sans rémission »[4], il meurt le dans le 15e arrondissement de Paris[6] à l'âge de 67 ans[1].

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Bruno Philip, « Disparitions : JP Géné : Critique gastronomique », Le Monde, no 22456,‎ , p. 14 (lire en ligne).
    Article initialement paru sous le titre « Mort de J.P. Géné, critique gastronomique du « Monde » depuis 2004 » (avec des points abréviatifs dans le nom de plume), le 23 mars 2017, sur le site Lemonde.fr.
  2. « Jean-Paul GENERAUX », sur reseaucfj.com
  3. Jacky Durand, « JP Géné, ultime chemin de traverse » sur Libération, 24 mars 2017
  4. a et b Rédaction avec l'AFP, « Le critique culinaire JP Gené est mort » sur le site d'Europe 1, 23 mars 2017
  5. Jacques Dupont, « À table avec JP Géné » sur Lepoint.fr, 19 octobre 2010
  6. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970

Liens externes[modifier | modifier le code]