JDS Asashio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Destroyer japonais Asashio.

JDS Asashio
Type Sous-marin d'entraînement, classe Harushio
Histoire
A servi dans Pavillon de la force maritime d'auto-défense Force maritime d'autodéfense japonaise
Chantier naval Mitsubishi, Kōbe, Japon
Quille posée
Lancement
Armé
Statut En service
Équipage
Équipage 71 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 70 m
Maître-bau 10 m
Tirant d'eau 7,71 m
Déplacement 2 560 t (surface), 2 850 t (plongée)
Propulsion 2 diesels Kawasaki 12V-25S
2 moteurs électriques Fuji
1 hélice
Puissance 4 100 kW
Vitesse 37,04 km/h
Profondeur 350 m
Caractéristiques militaires
Armement 6 UGM-84D Harpoon lancés par tubes torpilles
6 tubes de 533 mm avec 8 torpilles Type 89 et 6 Type 80 ASW

Le JDS Asashio (SS-589/TSS 3601) est un sous-marin d'entraînement de la marine japonaise, mis en service en 1999.

Historique[modifier | modifier le code]

Il s'agit du dernier des sept sous-marins de la classe Harushio de la forces japonaises d'autodéfense. Sa première immatriculation fut SS-589.

Son actuelle immatriculation date de mars 2000 et signifie training submarine. Il a été modifié en sous-marin anaérobie[1].

Il dépend du Dai 1 Renshu Sensuitai, l'escadron d'entraînement sous-marin n°1 stationné dans la base navale de Kure[2].

Électronique[modifier | modifier le code]

  • 1 radar de veille surface JRC ZPS-6
  • 1 sonar actif/passif d’attaque Oki ZQQ-5B
  • 1 sonar passif remorqué ZQR-1
  • 1 détecteur radar ZLR-6

Notes et références[modifier | modifier le code]