Izoumroud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Izoumroud
Изумруд
Image illustrative de l'article Izoumroud

Histoire
A servi dans Naval Ensign of Russia.svg Marine impériale de Russie, 2e escadre du Pacifique
Quille posée
Lancement
Armé
Statut échoué près de Vladivostok le 29 mai 1905
Caractéristiques techniques
Type Croiseur protégé
Longueur 111 m
Maître-bau 12,02 m
Tirant d'eau 5 m
Déplacement 3 153 tonnes
Propulsion 3 arbres, 3 moteurs à triple expansion verticale (TEV), 16 chaudières à charbon de type Yarrow, trois hélices
Puissance 17 000 ch
Vitesse 24 nœuds (44 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage Ponts : 10 à 20 mm

Tourelles :

  • kiosque : 120 mm
Armement 6 × 120 mm
  • 6 × 47 mm
  • 2 × 37 mm
  • 3 tubes lance-torpilles d'un diamètre de 460 mm
Rayon d'action 7 020 km
Autres caractéristiques
Équipage 350 officiers et hommes d'équipage
Chantier naval arsenal de Nevsky
Localisation
Coordonnées 43° 54′ 00″ N 135° 30′ 00″ E / 43.9, 135.543° 54′ 00″ Nord 135° 30′ 00″ Est / 43.9, 135.5

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
IzoumroudИзумруд
Izoumroud
Изумруд

Géolocalisation sur la carte : Kraï du Primorie

(Voir situation sur carte : Kraï du Primorie)
IzoumroudИзумруд
Izoumroud
Изумруд

L’Izoumroud (en russe : Изумруд, littéralement « émeraude ») est un croiseur protégé de classe Izoumroud de la Marine impériale de Russie. Ce navire a comme sister-ship le Jemtchoug (Жемчуг - Perle). Ils sont construits sur le modèle du Novik. Ce bâtiment de guerre est lancé en 1903. Affecté dans la 2e escadre de la Flotte du Pacifique, il prit part à la guerre russo-japonaise de 1904-1905.

Historique[modifier | modifier le code]

L’Izoumroud est affecté à la 2e escadre du Pacifique et placé sous le commandement de l'amiral Fersen (1858-1937). Après la bataille de Tsushima à laquelle il prand part, ce navire est l'un des rares bâtiments de guerre de la flotte russe en Extrême-Orient à parvenir à rallier le port de Vladivostok. Il refuse d'obéir à l'ordre de l'amiral Niébogatov de livrer le navire aux Japonais. L'amiral Fersen ordonne le sabordage du croiseur à l'abri des navires japonais, dans la baie de Vladimir non loin de Vladivostok, le 29 mai 1905. L'amiral Fersen ne sera pas inculpé pour ce refus d'obtempérer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :