Ius commune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le concept juridique. Pour les autres significations, voir Droit commun (homonymie).
image illustrant la Rome antique image illustrant le [[droit <adj>]]
Cet article est une ébauche concernant la Rome antique et le droit.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le ius commune (en français : « droit commun ») désigne l'ensemble des règles qui s'appliquent de façon générale à un territoire donné.

Il s'oppose ainsi au ius singulare qui est un droit spécial pour certains groupes de la population, des biens, ou des relations juridiques (car il s'agit d'une exception aux principes généraux du système juridique), généralement contraire au droit ordinaire (ius commune).

En droit romain, le ius commune est, d’après la glose et les commentaires des textes antiques, le droit romano-civiliste non-codifié formant la base commune de l’enseignement universitaire et de la science juridique. Il est commun à tout l’Occident, avec le droit canonique.

Le Jus Commune au Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Les Glossateurs[modifier | modifier le code]

Issu du Digeste et des Institutes du Code Justinien, des auteurs médiévaux vont découvrir ces textes, ce qui permettra alors l'essor de la doctrine romaine par les commentaires des Glossateurs tel qu'Irnerius. Des écoles vont alors faire leur apparitions en Europe. La plus connue reste Bologne où les étudiants viennent y suivre les cours de glose.

Voir aussi[modifier | modifier le code]