Itsuku-shima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Itsuku-shima
厳島 (ja)
Île d'Itsuku-shima.
Île d'Itsuku-shima.
Géographie
Pays Drapeau du Japon Japon
Archipel Archipel japonais
Localisation Mer intérieure de Seto (océan Pacifique)
Coordonnées 34° 16′ 32″ N, 132° 18′ 28″ E
Superficie 30,39 km2
Géologie Île continentale
Administration
Préfecture Hiroshima
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+9
Géolocalisation sur la carte : Japon
(Voir situation sur carte : Japon)
Itsuku-shima
Itsuku-shima
Géolocalisation sur la carte : préfecture d'Hiroshima
(Voir situation sur carte : préfecture d'Hiroshima)
Itsuku-shima
Itsuku-shima
Îles au Japon

Itsuku-shima (厳島, Itsukushima?), appelée aussi Miya-jima (宮島, Miyajima?, littéralement « île Sanctuaire ») est une île japonaise se trouvant dans la mer intérieure de Seto.

L'île abrite principalement le bourg de Miyajima.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le parc de Momijidani (紅葉谷公園, Momijidani-kōen?), au-dessus de Miyajima-chō, est constitué d'une épaisse forêt d'érables.

De nombreux chemins et sentiers sillonnent l'île.

Un téléphérique permet d'accéder sans effort au point culminant de l'île, le Misen, mont d'une altitude de 530 mètres.

Le site est désigné site Ramsar depuis le [1].

Accès[modifier | modifier le code]

Miyajima to Hiroshima.jpg

Une île sacrée[modifier | modifier le code]

L'île d'Itsukushima est considérée, dans la religion shintoïste, comme une île sacrée. Il n'y a ainsi ni maternité ni cimetière sur l'île, car son statut interdit que l'on y naisse ou que l'on y meure. De la même façon, il est interdit d'y abattre des arbres. L'île est donc couverte d'une forêt relativement luxuriante.

De nombreux lieux saints sont construits sur l'île, tels que :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Miyajima | Ramsar Sites Information Service », sur rsis.ramsar.org (consulté le )
  2. (en) Joseph Cali et John Dougill (photogr. Geoff Ciotti), Shinto Shrines : a guide to the sacred sites of Japan's ancient religion [« Sanctuaires shintō : un guide des sites sacrés de la religion ancestrale du Japon »], Honolulu, University of Hawaii Press, (1re éd. 2011), 328 p. (ISBN 978-0-8248-3713-6, OCLC 847544110, notice BnF no FRBNF42749527), p. 235-237.
  3. (ja) Asahi Shinbun, « 厳島神社 » [« Itsukushima-jinja »], sur Kotobank,‎ (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]