Iris Chang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iris Chang
Iris chang.jpg

Statue dédiée à la mémoire d'Iris Chang à Nankin.

Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Site web

Iris Shun-Ru Chang (chinois traditionnel : 張純如 ; sinogramme simplifié : 张纯如 ; pinyin : Zhāng Chúnrú), née le 28 mars 1968, décédée le 9 novembre 2004 est une historienne et journaliste sino-américaine connue pour son best-seller Le Viol de Nankin (1997) qui raconte l'histoire du massacre de Nankin. Elle s'est suicidée après un épisode dépressif.

Chang a écrit trois livres racontant les expériences historique d'Asiatiques et d'Américains d'origine chinoise.

Son premier, Fil du ver à soie (1995), raconte l'histoire de la vie du professeur chinois, Tsien Hsue-shen, ou Qian Xuesen, au cours de la Peur rouge dans les années 1950. Tsien était l'un des fondateurs du Jet Propulsion Laboratory de la NASA (JPL), accusé d'être espion et membre du Parti communiste, Tsien est placé en résidence surveillée de 1950 à 1955. Il rejoint la République populaire de Chine en septembre 1955. Il y développe le programme Dongfeng (missiles), et plus tard le missile Silkworm, qui sera utilisé par l'armée irakienne lors de sa guerre contre l'Iran et, ironiquement, contre les coalitions dirigées par les États-Unis dirigées au cours des première et deuxième guerres du Golfe.

Le Viol de Nankin, l'œuvre la plus connue de Chang a été publié à l'occasion du 60e anniversaire du massacre de Nankin, et est en partie inspiré par l'histoire de ses grands-parents. Il raconte les atrocités commises contre les Chinois par les forces de l'armée impériale japonaise pendant la seconde guerre sino-japonaise, et comprend des entrevues avec des victimes. Son deuxième livre est resté sur la liste des meilleurs ventes du New York Times pendant dix semaines. Un film documentaire américain, Nanking, en a été tiré en 2007.

Sur les autres projets Wikimedia :