Instruments de musique kazakhs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les instruments de musique kazakhs sont une catégorie d'instruments traditionnellement fabriqués par les Kazakhs, créés dans le but de faire de la musique ou pour produire des sons non musicaux. Certains ont été conçus dans un but pratique (chasse, lancement de signal), avec des visées religieuses (cas des bakhsi (ru) et des chamans), ou dans une recherche esthétique, de divertissement et d'expression des sentiments. On attribue à certains d'entre eux des propriétés magiques ; par exemple, le kobyz, ancêtre de nombreux instruments à cordes frottées, qui était souvent décoré de plumes de chouette et de tessons de miroir. Un autre instrument de musique, le dabyl (ru),  était utilisé dans un but militaire et servait à envoyer différents signaux.

Les instruments de musique kazakhs pouvaient être utilisés indifféremment par les hommes comme les femmes. Le plus répandu des instruments était la dombra, et est encore utilisé de nos jours[1]. Comme le kobyz avait une acception magique, cet instrument n'était pas accessible à tous. Un des autres instruments kazakhs les plus connus est le jetygen. Ces instruments ont été inventés il y a plus de 4 000 ans, et des traces archéologiques de leur présence remontant au néolithique ont été trouvées.

Liste d'instruments[modifier | modifier le code]

La technique vocale du khöömei, chant diphonique utilisant la gorge et la cloison nasale pour émettre une harmonique plus élevée, est originaire de l'Altaï et commune aux cultures turco-mongoles gravitant autour de ce mont.

Galerie[modifier | modifier le code]

Timbre représentant un instrument à cordes
Timbre de la poste kazakhe représentant une dombra. 
instrument à cordes fixées sur une planche de bois
Jetigen au musée des instruments de musique à Almaty. 
Timbre représentant un instrument à cordes doté de deux bols creux de chaque côté des cordes
Timbre de la poste kazakhe représentant un kobyz. 
Maxat Medeubek de l'ensemble Turan au kobyz
joueur de kobyz 

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alexandr Kolchin, « La dombra kazakhe », .

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • L'Ensemble Turan, interprète un répertoire de musiques traditionnelles chamaniques kazakhs.

Liens externes[modifier | modifier le code]