In Arkadia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
In Arkadia
Description de cette image, également commentée ci-après

In Arkadia en 2016. De gauche à droite : Benjamin, Boti, Mike, Alix, Flo, et Mirfin.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Death metal[1], death metal mélodique[1], thrash metal[1], metalcore[2], deathcore[3], heavy metal (débuts)[1]
Années actives Depuis 2005
Labels M&O Music
Site officiel www.in-arkadia.com
Composition du groupe
Membres Alix Jeanguillaume
Mike Faux
Jérémy « Mirfin » Lagrabe
Benjamin « Jiben » Dayeyan
Thibault « Boti » Boussac
Florent Marzais - Batterie
Anciens membres Paul Richaud
Théo Dumont
Sébastien Vom Scheidt
Guillaume Lansard
Eduardo Meneses
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo d’In Arkadia.

In Arkadia est un groupe de death et thrash metal français, originaire de Lyon, en Rhône-Alpes. Le groupe est formé en 2005 par Théo Dumont (chant et guitare), Sebastien Vom Scheidt (guitare), Florent Marzais (batterie) et Eduardo Meneses (basse). À la suite du départ de Meneses fin 2008, et de la décision de Dumont de se concentrer au chant début 2009, le groupe recrute Guillaume Lansard (basse) et Paul Richaud (guitare). Le groupe compte au total trois albums studio de death metal mélodique influencé principalement par des groupes de la scène scandinave, comme notamment Children of Bodom et Arch Enemy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les racines d'In Arkadia remontent à l’année 2005[1]. Ses membres d’alors, dont le fondateur et actuel batteur Florent Marzais, sont encore au lycée. Le groupe joue ses premiers concerts dans les salles lyonnaises et enregistre ses premières démos, influencé à l’époque par la scène scandinave.

Du fait du jeune âge de ses membres, il faut attendre 2011 pour voir le quintet se lancer véritablement. Le chanteur Alix Jeanguillaume, le guitariste Jeremy « Mirfin » Lagrabe et le bassiste Benjamin Dayeyan rejoignent la formation et les concerts s’enchaînent dans toute la France. L’EP Regurgitate parait en 2012, proposant une musique plus mature et plus brutale; le style d’alors est souvent comparé à celui de The Black Dahlia Murder et d’All Shall Perish. L’année suivante voit la sortie du premier vrai album des lyonnais.

Enregistré en Allemagne au Kohlkeller Studio, Eyes of the Archetype parait en février 2013, et obtient des critiques très enthousiastes, plaçant In Arkadia parmi les jeunes groupes français les plus prometteurs[2],[3],[4]. Jiben prenant alors le poste de deuxième guitariste, c’est Thibault « Boti » Boussac qui tiendra désormais la basse, et la tournée de promotion d’EOTA se poursuit de plus belle, voyant le groupe se produire dans toute l’Europe aux côtés de Soulfly, Dark Tranquillity, Comeback Kid ou encore Decapitated. En fin 2013, In Arkadia s’envole pour le Japon avec The Faceless et Psycroptic[5]. 2014 se déroule de façon tout aussi intense, le groupe sillonne les routes françaises et européennes[6], et partagent la scène avec notamment Biohazard et Napalm Death.

L’année 2015 est témoin de deux annonces majeures : celle de l’arrivée d’un sixième membre en la personne de Mike Faux en tant que deuxième chanteur, ainsi que celle de la composition et de l’enregistrement du successeur d’Eyes of the Archetype, dont la sortie est prévue pour le premier trimestre 2017. En 2016, aucun extrait n’est dévoilé, mais le groupe publie toutefois sur sa page Facebook un header à l’artwork très sombre tranchant singulièrement avec la pochette immaculée de son précédent album.

Style et influences[modifier | modifier le code]

Si le groupe pratique à ses débuts du heavy metal[1], avant de s"orienter vers un death metal mélodique très influencé par la scène scandinave (Children of Bodom, Soilwork, In Flames), le style d’In Arkadia a énormément évolué à la suite des changements importants de line up survenus en 2011. L’album Eyes of the Archetype conserve une touche mélodique très « suédoise », mais l’agressivité se fait cependant plus présente, le rapprochant d’un deathcore américain évoquant notamment As Blood Runs Black et All Shall Perish.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Alix Jeanguillaume - chant (depuis 2011)
  • Mike Faux - chant (depuis 2015)
  • Jérémy « Mirfin » Lagrabe - guitare (depuis 2011)
  • Benjamin Dayeyan - guitare (depuis 2013), basse (2011-2013)
  • Thibault Boussac - basse (depuis 2013)
  • Florent Marzais - batterie (depuis 2005)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Paul Richaud - guitare (2009-2013)
  • Théo Dumont - guitare, chant (2005-2011)
  • Sébastien Vom Scheidt - guitare (2005-2011)
  • Guillaume Lansard - basse (2008-2011)
  • Eduardo Meneses - basse (2005-2008)

Musicien de session[modifier | modifier le code]

  • Thomas Lebreton - guitare (2013)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Release The Shadow (album)
  • 2008 : Blind Oppression (album)
  • 2010 : Wasteland Chronicles (album)
  • 2012 : Regurgitate (EP)
  • 2013 : Eyes of the Archetype (album)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) « In Arkadia », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 1er janvier 2017).
  2. a et b « IN ARKADIA (FRA) - Eyes Of The Archetype (2013) », sur Metal Impact (consulté le 1er janvier 2017).
  3. a et b (de) « In Arkadia (Frankreich) "Eyes of the Archetype" CD », sur metalglory.de (consulté le 1er janvier 2017).
  4. « In Arkadia - Eyes of the Archetype », sur La Grosse Radio, (consulté le 1er janvier 2017).
  5. « In Arkadia – EXTREME METAL OVER JAPAN 2013 », sur Soil Chronicles (consulté le 1er janvier 2017).
  6. « In Arkadia en tournée », (consulté le 1er janvier 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]