Comeback Kid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Comeback Kid
Description de cette image, également commentée ci-après

Concert à Reload Festival, Sulingen.

Informations générales
Surnom CBK
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Punk hardcore, hardcore mélodique[1], post-hardcore, crossover thrash
Années actives Depuis 2000
Labels Facedown Records, Victory Records (ancien), Distort Records (ancien)
Site officiel www.comeback-kid.com
Composition du groupe
Membres Andrew Neufeld
Jeremy Hiebert
Stu Ross
Ron Friesen
Loren Legare
Anciens membres Kyle Profeta
Scott Wade
Cliff Heide
Kevin Call
Casey Hjelmberg
Matthew Keil
Jesse Labovitz

Comeback Kid, communément abrégé CBK, est un groupe de punk hardcore canadien, originaire de Winnipeg. Leur nom s'inspire d'un titre de couverture parlant du comeback du joueur de hockey Mario Lemieux à la LNH. Le groupe est formé en 2000 par Andrew Neufeld et Jeremy Hiebert, membres du groupe Figure Four. Ils sont rejoints par leurs amis Scott Wade et Kyle Profeta, mais CBK devait en réalité être un projet parallèle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (2000–2006)[modifier | modifier le code]

Comeback Kid à Münster en 2006.

Comeback Kid est formé en 2000 par Andrew Neufeld et Jeremy Hiebert, membres du groupe Figure Four. Ils sont rejoints par leurs amis Scott Wade et Kyle Profeta, mais CBK devait en réalité être un projet parallèle[2]. Leur nom vient d'un article dans un journal sur le joueur de hockey Mario Lemieux lors de son comeback (retour) à la LNH[3].

Leur popularité du début était principalement due au bouche à oreille relayé dans la scène metalcore et punk hardcore. Le groupe sort Turn it Around chez Records Facedown en 2003 avant de changer vers Smallman Records au Canada et Victory Records pour le reste du monde l'année suivante. En juillet 2004, Comeback Kid et Figure Four jouent au festival intérieur Hellfest tenu à Rexplex, dans le New Jersey, le samedi le 24 juillet, second jour du festival[4].

À l'été 2005, CBK commence des tournées avec le groupe Rise Against. En mars 2006, Scott Wade quitte le groupe à la surprise générale. Il expliquera s'être lassé des tournées et fera son dernier concert avec Comeback Kid le 15 juin de la même année à Winnipeg. Il sera remplacé par Andrew Neufeld, déjà membre du groupe en tant que guitariste[5].

Départ de Kevin (2007–2009)[modifier | modifier le code]

Le mardi 20 novembre 2007, Kevin Call annonce dans un bulletin sur son MySpace qu'il quitte Comeback Kid. « La vie m'a demandé d'aller dans une direction différente - celle qui consiste à ne plus jouer de la basse dans Comeback Kid. Ces dernières années avec le groupe ont été les meilleures de ma vie. J'ai vu des endroits incroyables, ai lié des amitiés incroyables partout dans le monde, et ai tellement grandi en jouant dans ce groupe. Je remercie Andrew, Kyle, Jeremy, Scott, Greg, et Casey pour m'avoir offert le privilège de faire de la musique avec eux et de me produire à travers le monde. Je remercie également toute personne qui a joué un rôle dans ce groupe - si vous avez fait un stage diving, avez acheté un disque, ou nous avoir poussé en avant afin de faire de Comeback Kid le groupe qu'il est aujourd'hui. Je souhaite bonne chance au reste de la bande. Nous allons jouer ce qui sera mon dernier show à la mi-décembre, incluant un spectacle dans ma ville natale de Minneapolis. Donc gardez un œil pour eux. Merci et au revoir[6]. »

Call est remplacé par Matt Keil, ex-membre du groupe Hjelmberg. Deux ans plus tard, ils tournent en Asie du Sud-Est et Amérique du Sud pour la première fois. En 2008, ils publient un CD/DVD intitulé Through the Noise. Le DVD comprend un documentaire des six premières années de Comeback Kid. Le CD est une performance audio enregistrée à Leipzig, en Allemagne.

Symptoms and Cures (2010–2012)[modifier | modifier le code]

Comeback Kid au Impericon Festival, en 2015.

Après deux ans de tournée internationale, le groupe passe toute l'année 2010 à enregistrer son quatrième album, Symptoms and Cures, publié au Canada par Distort Entertainment et à l'international par Victory Records. Au début de 2012, le guitariste Casey Hjelmberg annonce son départ du groupe.

Die Knowing (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Stu Ross de Misery Signals/Living with Lions le remplace à la guitare. Neufeld confirme un nouvel album en cours d'écriture. Ils annoncent une tournée spéciale dixième anniversaire de leur sortie de l'album Turn it Around, avec leur ancien chanteur Scott Wade en 2013[7]. Le 13 mai 2014, Kyle Profeta annonce son départ[8]. Die Knowing atteint la 99e place des classements allemands[9].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Jeremy Hiebert – guitare (depuis 2002)
  • Andrew Neufeld – chant (depuis 2006), guitare (2002–2006)
  • Matt Keil – basse, chant (depuis 2008)
  • Stuart Ross – guitare (chanteur de Living With Lions) (en tournée 2012)
  • Jesse Labovitz – batterie (depuis 2014)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Scott Wade - chant (2002–2006)
  • Cliff Heide - basse (2002–2003)
  • Kevin Call – basse (2003–2007)
  • Casey Hjelmberg – guitare rythmique (2007–2012)[10]
  • Kyle Profeta - batterie (2002-2014)
  • Matt Keil basse, chœurs (2008–2014)
  • Jesse Labovitz – batterie (2014–2015)

Membres de tournée[modifier | modifier le code]

  • Joel Otte - basse
  • Sean Lipinski - basse (temporairement)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Demo EP
  • 2003 : Turn it Around
  • 2005 : Wake the Dead
  • 2007 : Broadcasting...
  • 2008 : Through the Noise (CD/DVD)
  • 2010 : Symptoms and Cures
  • 2014 : Die Knowing

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

La chanson Wake the Dead est présente dans Burnout Revenge.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Brian Kraus, « 16 Modern Precursors Of Melodic Hardcore », sur Alternative Press, (consulté le 27 avril 2015) : « We're not talking about the obvious keystones... but the entities who helped engineer manifestations of power and passion who fueled the [melodic hardcore] scene roughly between the years of 2005-2009. »
  2. (en) Interview, sur Maris The Great, (consulté le 11 avril 2012).
  3. (de) All Schools, sur allschools.de, (consulté le 11 avril 2012).
  4. (en) « Hellfest - live in Elizabeth (2004) », sur PunkNews (consulté le 11 mars 2017).
  5. « Comeback Kid », sur metalorgie.com (consulté le 11 mars 2017).
  6. (en) « Kevin Call leaves Comeback Kid », sur PunkNews (consulté le 11 mars 2017).
  7. (en) « Andrew Neufeld (Comeback Kid) », sur PunkNews (consulté le 11 mars 2017).
  8. (en) Comeback Kid drummer quits band to open food truck in South Africa sur altpress.com
  9. (de) Chartdiskografie Deutschland
  10. (en) CBK Lose guitarist

Liens externes[modifier | modifier le code]