In Flames

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
In Flames
Description de cette image, également commentée ci-après

In Flames en 2015.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la Suède Suède
Genre musical Metal alternatif[1],[2], death metal mélodique (débuts)[3],[4]
Années actives Depuis 1990
Labels Ferret Music (Amérique du Nord), Koch Records (Amérique du Nord), Nuclear Blast (Europe), Toy's Factory (Asie), Candlelight Records, Regain Records
Site officiel www.inflames.com
Composition du groupe
Membres Anders Fridén
Björn Gelotte
Niclas Engelin
Joe Rickard
Anciens membres Mikael Stanne
Glenn Ljungström
Johan Larsson
Jesper Strömblad
Henke Forss
Daniel Svensson
Peter Iwers
Carl Näslund
logo de In Flames

Logo de In Flames.

In Flames est un groupe de metal alternatif suédois, originaire de Göteborg), formé en 1990. Avec At the Gates et Dark Tranquillity, In Flames est à l'origine du développement du genre death metal mélodique. Depuis sa création, le groupe compte un total de onze albums studio et un DVD live.

Durant les débuts du groupe, le groupe comprend de nombreux musiciens et de session. À la sortie de Colony (1999), le groupe s'établit une formation stable. Leur sixième album, Reroute to Remain (2002), se caractérise par un son plus orienté metal alternatif que leur habituel death metal mélodique. Cette décision est critiquée par les fans ; cependant, ce changement leur permet de se populariser encore plus et de mieux vendre leurs albums. En 2008, In Flames compte plus de deux millions de disques à travers le monde[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lunar Strain (1993–1994)[modifier | modifier le code]

In Flames est formé en 1990 par la réunion de trois membres de Ceremonial Oath : Jesper Strömblad, Johan Larsson et Glenn Ljungström[6]. Jesper forme le groupe avec l'objectif d'écrire des chansons mélodiques, ce qu'il ne pouvait se permettre au sein de Ceremonial Oath. Il quitte officiellement Ceremonial Oath en 1993 en raison de divergences musicales, et se consacre alors entièrement à In Flames. Il recrute Glenn Ljungström pour la guitare et Johan Larsson pour la basse formant ainsi la première formation officielle d'In Flames.

Ils enregistrent une courte démo, qui est envoyée à plusieurs labels. Wrong Again Records les repère et c'est en 1993 que le groupe auto-produit son premier album Lunar Strain, sous ce label. N'ayant aucun chanteur fixe, Jesper demande à Mikael Stanne (futur membre de Dark Tranquillity) de chanter pour les sessions studios. Lunar Strain sort finalement en 1994[7].

Pour Subterranean, le premier EP du groupe, n'ayant toujours pas de chanteur, In Flames fait appel à Henke Forss pour le chant. Ce disque attire l'attention de Nuclear Blast, qui va leur offrir un contrat[8].

The Jester Race (1995–1996)[modifier | modifier le code]

En 1995, le trio demande à Björn Gelotte et Anders Fridén de rejoindre le groupe, respectivement en tant que batteur et chanteur. L'album The Jester Race marque donc le début de l'activité du groupe avec cette formation[9]. Le groupe sort ainsi son second album la même année, The Jester Race, coproduit par Fredrik Nordström et enregistré au Studio Fredman.

Whoracle (1997–2001)[modifier | modifier le code]

In Flames.

In Flames sort son troisième album studio en 1997. Whoracle est enregistré au Studio Fredman et coproduit par Fredrik Nordström. Après l'enregistrement, Glenn Ljungström et Johan Larsson annoncent leurs départs du groupe[6]. En remplacement, Niclas Engelin et Peter Iwers sont recrutés, respectivement à la guitare et à la basse, pour la tournée avec Dimmu Borgir[6],[10] et par la suite, ils rejoindront les rangs du groupe. Toutefois, après une tournée européenne et deux concerts au Japon en 1998, Niclas Engelin quitte In Flames. C'est alors que Björn Gelotte passe de la batterie à la guitare, tandis que Daniel Svensson est recruté pour le remplacer à la batterie[11].

En 1999, la nouvelle formation sort Colony, quatrième album du groupe. Le groupe effectue une tournée en Europe, au Japon et joue pour la première fois aux États-Unis dans le cadre du Milwaukee Metal Fest[12].

Un an plus tard, en 2000, In Flames sort son cinquième album, Clayman, toujours coproduit par Fredrik Nordström et enregistré au Studio Fredman. Après la sortie de l'album, In Flames tourne avec des groupes tels que Dream Theater[6]. The Tokyo Showdown sort en août 2001. Il s'agit d'un album live enregistré durant la tournée japonaise en novembre 2000.

Reroute to Remain (2002–2003)[modifier | modifier le code]

Reroute to Remain est le sixième album du groupe et sort en 2002. Contrairement aux albums précédents, l'album n'est pas enregistré au Studio Fredman et produit par Fredrik Nordström. C'est Daniel Bergstrand qui le produit et l’enregistrement se fait au Dug-Out Studio. Reroute to Remain représente un virage dans le style musical du groupe avec l'ajout de chant clair et de chœurs. Il s'agit aussi du premier album dont sont directement tirés des singles.

Soundtrack to Your Escape (2004–2005)[modifier | modifier le code]

En 2003, In Flames enregistre son septième album, Soundtrack to Your Escape qui sort en 2004[13]. La majorité de l’album est enregistré dans une maison louée par le groupe pour l'occasion, et située au Danemark, seule la batterie est enregistrée au Dug-Out studio, en Suède.

L'album accroît considérablement la popularité du groupe avec 100 000 exemplaires vendus aux États-Unis[14] et atteint la deuxième place des charts suédois grâce au single The Quiet Place[15]. La tournée qui s'ensuit emmène le groupe en Australie, où c'est la première fois qu'In Flames vient jouer. In Flames participe aussi au Ozzfest 2005.

Come Clarity (2006–2007)[modifier | modifier le code]

En 2005, In Flames enregistre et auto-produit son huitième album, Come Clarity au Dug-Out Studio. La même année, le groupe sort Used and Abused, In Live we Trust, un pack contenant des vidéos enregistrés durant leurs concerts en 2004. Toujours en 2005, In Flames signe avec un label supplémentaire afin de disposer d'une meilleure distribution en Amérique du Nord[16].

Come Clarity sort en 2006, sous le label Ferret Music en Amérique du Nord et Nuclear Blast pour le reste du monde. La sortie de cet album coïncide avec le début de leur tournée mondiale, qui commença en Amérique du Nord et qui aura été suivie d'une tournée européenne aux côtés de Sepultura. Le groupe participa au Sounds of The Underground américain durant l'été, après avoir complété une deuxième tournée en tête d'affiche aux États-Unis. Durant l'automne, le groupe participe à la tournée européenne Unholy Alliance II avec Children of Bodom, Lamb of God, Gojira, Thine Eyes Bleed et pour tête d'affiche :Slayer.

A Sense of Purpose (2007-2010)[modifier | modifier le code]

In Flames aux House of Blues, le 27 septembre 2009.

En janvier 2007, le groupe remporta le Grammys suédois pour l'album Hard Rock avec Come Clarity. Il s'agit du troisième Grammy qu'ils reçoivent en trois albums successifs. En octobre 2007, In Flames termine l'enregistrement du neuvième album aux IF Studios[17]. Le , le groupe confirme l'enregistrement d'un clip vidéo pour le single The Mirror's Truth et poste des photos du tournage[18].

In Flames participe à la tournée nord-américaine Gigantour 2008 aux côtés de Megadeth, Children of Bodom, Job for a Cowboy et High on Fire[19]. Le , A Sense of Purpose sort, avec un premier single The Mirror's Truth[20]. Fin aout 2008, le groupe enregistre une vidéo pour le second single, Alias. La tournée de l’album dure de janvier 2008 à décembre 2009.

Le , le site du groupe annonce que Jesper Strömblad ne participera pas à la tournée en Australie/Amérique du Sud/Japon afin de traiter ses problèmes d'abus d'alcool. C'est Niclas Engelin qui le remplacera durant cette partie de la tournée. Toutefois, le , la tournée au Royaume-Uni et en Irlande est annulé, en raison des problèmes d'alcool de Jesper Strömblad et de la naissance de l'enfant de Peter Iwers[21]. Delight and Angers, le troisième single du groupe, est dévoilé le et le clip vidéo est diffusé le 25 mars sur le myspace du groupe.

Sounds of a Playground Fading (2010-2012)[modifier | modifier le code]

Le départ du guitariste et fondateur du groupe, Jesper Strömblad est annoncé sur le myspace du groupe le . Les membres ont soutenu la décision du guitariste de combattre ses problèmes d'alcool. Aucun remplacement n’a été annoncé, ce départ étant censé être temporaire. Le groupe annonce que Jesper serait toujours le bienvenu[22].

En 2010, In Flames participe à la chanson Self vs. Self de Pendulum sur l'album Immersion. Ce titre est une des trois collaborations de cet album[23]. Le , In Flames rentre aux IF Studios à Göteborg afin de débuter l'enregistrement du nouvel album, nommé Sounds of a Playground Fading[24]. L'enregistrement se termine début 2011 et la sortie de l’album est alors annoncé pour mai/juin 2011[24],[25]. Le , le groupe annonce que Niclas Engelin sera le remplaçant de Jesper Strömblad.

Le , le premier titre issu du nouvel album est mis en ligne : Deliver Us. Le l'album Sounds of a Playground Fading sort en Suède, puis en au Royaume-Uni, au Benelux, en France, en Grèce, au Danemark et au Portugal, le aux États-Unis, en Espagne et en Italie, le en Finlande, Hongrie et Japon et le en Australie et en Nouvelle-Zélande. Durant une interview au festival canadien Heavy MTL le , le chanteur Anders Fridén a révélé que In Flames ne commencerait pas à penser à enregistrer leurs prochain album studio avant 2013[26].

Siren Charms (2013–2015)[modifier | modifier le code]

In Flames commence l'enregistrement de son onzième studio en août 2013[27]. Le 10 avril 2014, le site web d'In Flames semble avoir été piraté. Le supposé pirate aurait menacé de révéler des informations le lendemain de l'attaque. Le groupe poste sur Facebook que leur équipe met tout en œuvre pour rétablir leur site web, et s'excuse de l'insatisfaction qui aurait été causée[28]. Cependant, le site web ne se serait pas fait pirater[29]. Le lendemain, le groupe poste un message avec un lien envers le supposé piratage. Une couverte vidéo annonce la sortie de l'album Siren Charms. L'album est publié le 9 septembre 2014, via le nouveau label du groupe, Epic Records[30]. Siren Charms comprend des morceaux vocaux enregistrés par des fans[31]. La sortie de l'album est suivie par une tournée mondiale en 2015. Le 12 octobre 2014, le groupe annonce officiellement sur Facebook un nouveau coffret Blu-ray/DVD et CD de leur set à Göteborg, qui prendra place en novembre 2014.

Battles (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

In Flames en 2015.

Daniel Svensson quitte le groupe en novembre 2015[32]. En septembre 2016 le groupe annonce son remplacement par l'ancien batteur de RED Joe Rickard[33]. Peter Iwers quitte le groupe le 29 novembre 2016[34].

Le 25 août 2016, In Flames poste un lien YouTube vers sa chanson intitulée The End. Plus tard, ils révèlent la sortie de l'album Battles leur douzième album, publié le 11 novembre 2016 au label Nuclear Blast. Le 17 septembre 2016, le groupe annonce l'arrivée permanente du batteur de session Joe Rickard (ex-RED) remplaçant Daniel Svensson[35]. Le 29 novembre 2016, Peter Iwers annonce que la tournée en soutien à Battles sera la dernière d'In Flames[36].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Clips live[modifier | modifier le code]

Vidéos lyriques[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Everythings's Gone, tiré de l'album Siren Charms

DVD[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Used and Abused - In Live We Trust, réalisé par Patric Ullaeus
  • 2006 : Come Clarity limited edition bonus DVD (séance d'enregistrement de l'album) réalisé par Patric Ullaeus, vendu avec le CD
  • 2016 : Sounds From The Heart Of Gothenburg, réalisé par Patric Ullaeus

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « In Flames », Metalstorm.net (consulté le 15 mars 2015).
  2. (de) « Domain name registration & web hosting from 123-reg », Metalmonk.co.uk (consulté le 14 juillet 2011)
  3. (en) Alex Henderson, « Lunar Strain - In Flames », AllMusic (consulté le 15 octobre 2011).
  4. (en) Jason Anderson, « Whoracle - In Flames », AllMusic,‎ (consulté le 15 octobre 2011).
  5. (en) Kym Kilgore, « In Flames finds 'A Sense of Purpose' in North America », LiveDaily,‎ (consulté le 26 avril 2009).
  6. a, b, c et d (en) « In Flames Biography », In Flames (consulté le 10 juillet 2014).
  7. (en) « Releases » (consulté le 3 mars 2009).
  8. (en) « Artists :: In Flames », sur MusicMight (consulté le 2 juin 2016)
  9. (en) « A Moment of 'Clarity' with In Flames », Live-Metal.Net,‎
  10. (en) Morgan, Anthony, « Come Clarity », rockdetector.com,‎ (consulté le 8 juin 2007)
  11. (en) Dawn, « Dawn with Daniel Svensson », The Metal Web (archives),‎ (consulté le 5 janvier 2017).
  12. (en) Haumschild, Matthew, « In Flames: Interview with Björn Gelotte », Gryphon Metal,‎ (consulté le 8 juin 2007).
  13. (en) Richard O. Jones, « In Flames rocks Bogart's », Middletown Journal,‎ (consulté le 5 janvier 2017).
  14. (en) « IN FLAMES' 'Come Clarity' Album Sells 100,000 Copies In The U.S. - Oct. 6, 2006 », Roadrunner Records,‎ (consulté le 5 janvier 2017).
  15. (en) « Swedish Singles Charts: In Flames », swedishcharts.com (consulté le 24 juillet 2008).
  16. (en) Smit, Jackie, « Moments of Clarity », Chronicles of Chaos,‎ (consulté le 8 juin 2007).
  17. (en) In Flames, « In Flames MySpace Profile », In Flames,‎ (consulté le 7 octobre 2007)
  18. (en) « In Flames Record Video For The Mirrors Truth; Photos Available »,‎ .
  19. (en) « GIGANTOUR 2008: Complete Lineup Revealed - Dec. 22, 2007 »,‎
  20. « Chronique de "A Sense of Purpose" »,‎
  21. (en) « In Flames Cancel UK & Ireland Tour ».
  22. (en) Jesper Strömblad, Anders, Peter, Daniel & Björn, « JESPER STRÖMBLAD LEAVES IN FLAMES », In Flames Myspace Blog,‎ (consulté le 1er février 2011).
  23. « Pendulum : Une chanson du nouvel album avec In Flames »,‎
  24. a et b « In Flames dévoile le titre de son nouvel album »,‎
  25. (en) « In Flames Complete New Album »,‎
  26. (en) Blabbermouth.net, « IN FLAMES Won't Start Thinking About New Studio Album Until Next Year », Blabbermouth.net,‎ (consulté le 26 août 2012).
  27. (en) « In Flames Begins Work On New Album », Blabbermouth.net,‎ (consulté le 11 avril 2014).
  28. (en) Robert Pasbani, « In Flames' Website Has Been Hacked »,‎ (consulté le 10 avril 2014).
  29. (de) Axl Rosenberg, « In Flames’ Website Was Not Really Hacked », MetalSucks,‎ (consulté le 11 avril 2014).
  30. (en) « In Flames To Release 'Siren Charms' In September », Blabbermouth.net,‎ (consulté le 11 avril 2014).
  31. (en) Eric Spitz, « INTERVIEW: In Flames – Their Future, Past, and Highlights », Substreammagazine.com (consulté le 15 mars 2015).
  32. (en) http://www.blabbermouth.net/news/in-flames-drummer-daniel-svensson-quits-band-to-focus-on-family-life/
  33. http://www.blabbermouth.net/news/in-flames-announces-new-drummer
  34. (en) bravewords.com, « IN FLAMES Bassist PETER IWERS To Leave Band To Pursue Other Endeavours », bravewords.com,‎ (lire en ligne).
  35. (en) « IN FLAMES Announces New Drummer », sur Blabbermouth.net,‎ (consulté le 17 septembre 2016).
  36. (en) « Peter's Departure Statement »,‎ (consulté le 29 novembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :