Impacteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
L'impacteur de Deep Impact .

Un impacteur est un type d'engin spatial envoyé à grande vitesse sur le sol d’un corps céleste dans le but soit d’observer les effets de son impact soit de collecter des échantillons du sol.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'impacteur permet en particulier  :

  • de déterminer la nature des éjectas produits par l'impact et en déduire les caractéristiques de la surface ou des couches proches de la surface de l'objet percuté;
  • de déterminer la cohésion du matériau percuté à travers les dimensions ou la forme du cratère d'impact.
  • de collecter des échantillons de sol en faisant l'économie d'un système de prélèvement lorsque l'objet céleste est de relativement petite taille (astéroïde,...).
  • Un impacteur peut être également utilisé pour dévier un objet de petite taille qui pourrait entrer en collision avec la Terre (technique en phase expérimentale).

Exemples d'impacteurs[modifier | modifier le code]

Les principaux impacteurs développés sont :

  • L'impacteur LCROSS développé par la NASA s'est écrasé sur la Lune en 2009 dans le but de mesurer la quantité d'eau présente dans le sol au niveau des pôles[1].
  • L'impacteur de 400 kilogrammes transporté par la sonde spatiale Deep Impact a été lancé en 2005 contre la comète Tempel 1 afin de mesurer la composition d'une comète à l'aide d'instruments embarqués[2].
  • La sonde japonaise Hayabusa 2 utilise deux types d'impacteurs sur l'astéroïde (162173) Ryugu en 2019 :
    • un cône de cuivre de 2 kg lancé à une vitesse de 2 km/seconde (impacteur SCI) pour analyser la consistance du sol[3]  ;
    • des balles de 5 grammes en tantale. Une partie des matériaux éjectés par ces impacteurs a été récupérée par la sonde spatiale dans le but de ramener ces échantillons du sol de l'astéroïde sur Terre pour permettre un analyse plus poussée[4].
  • DART est une engin spatial de la NASA qui doit permettre de tester le recours à un impacteur pour dévier un objet céleste de petite taille dans le but de protéger la Terre. Lancé en 2021 il doit s'écraser l'année suivante sur le plus petit composant de l'astéroïde binaire (65803) Didymos. Il embarque des sous-satellites qui doivent enregistrer et transmettre vers la Terre les effets de l'impact[5].

Pénétrateur[modifier | modifier le code]

L'impacteur ne doit pas être confondu avec le pénétrateur : celui-ci est un engin spatial qui est également lancé à grande vitesse vers le sol d'un corps céleste mais qui emporte des instruments et doit s'enfoncer dans le sol. Il permet de faire l'économie d'un système de freinage. Le seul pénétrateur développé est Deep Space 2 qui emportait des instruments de mesure et qui a été largué depuis l'orbite sur le sol de Mars. Cette tentative fut un échec sans qu'on en connaisse la raison.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Press kit LRO LCROS », NASA
  2. (en) Steven Wissler, Jennifer Rocca, Daniel Kubitschek et al., « Science performance of Gaia », NASA,‎ , p. 1-20 (lire en ligne)
  3. (en) Jason Davis, « Here’s an Update on Hayabusa2’s Crater-Creating Explosion », The Planetary Society,
  4. (en) Jason Davis, « Hayabusa2 Nailed its Second Touchdown on Asteroid Ryugu », The Planetary Society,
  5. (en) « DART - Mission », sur DART, Johns Hopkins APL (consulté le 11 mai 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]