Ibolya Virág

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ibolya Virag)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Virag.
Dans le nom hongrois Virág Ibolya, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Ibolya Virág, où le prénom précède le nom.
Ibolya Virág au Salon du Livre en 2015.

Ibolya Virag est une éditrice, traductrice littéraire et consultante artistique française d'origine hongroise, spécialiste des pays de l'Europe centrale et plus particulièrement de la littérature hongroise.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Née dans la ville d'Eger en Hongrie, elle est diplômée en littérature et linguistique française et allemande à la prestigieuse école Eötvös József Kollégium (l'École normale supérieure hongroise), où elle enseigne le français. Elle traduit Camus, Modiano et Yourcenar en hongrois. En 1980 elle quitte la Hongrie et s'installe à Paris.

Éditeur[modifier | modifier le code]

Sa première traduction (d'une nouvelle d'István Örkény) paraît dans Le Monde en septembre 1980 quelques semaines seulement après son arrivée à Paris. Par la suite, elle multiplie les traductions d'auteurs hongrois (Ervin Lázár, Gyula Krúdy, Iván Mándy, Sándor Weöres, Peter Hajnoczy, Zsolt Csalog, Péter Esterházy, Miklos Mészöly…), et débute comme éditeur chez l'Harmattan en 1982 où elle lance une collection au concept inédit, la Collection Europe centrale. Après un bref passage chez Souffles, elle travaille comme directrice littéraire chez Albin Michel entre 1989 et 1995, puis elle crée son propre label. En 2010, les Éditions La Baconnière lui proposent une collaboration dans le cadre de la "Collection Ibolya Virág".

Ibolya Virág a lancé l'intérêt pour la littérature hongroise en France avec des grands auteurs classiques et contemporains jusqu'alors inédits ou tombés dans l'oubli depuis longtemps comme : Gyula Krúdy, Péter Esterházy, Dezső Kosztolányi, Sándor Márai Karel Čapek Hanna Krall. Les Braises de Sándor Márai (la traduction française de « A gyertyák csonkig égnek ») paru dans sa collection chez Albin Michel, est devenu en quelques années un bestseller mondial.

Dans le domaine de l'histoire on lui doit la découverte de István Bibó (Misère des petits États d'Europe de l'Est) et de Jenő Szücs (Les trois Europes).

Dans le domaine littéraire elle a élaboré la conception des Belles Étrangères Hongrie en 1988 et des Belles Étrangères Pologne en 1990 ainsi que celle d'une rencontre d'écrivains tchèques et slovaques hors série pour ne citer que ces quelques exemples littéraires.

Certains de ces livres, publiés quelques années avant la Chute du mur de Berlin, sont devenus de véritables ouvrages de références sur l'Europe centrale.

Organisation des évènements culturels[modifier | modifier le code]

  • De 1988 à 1993, parallèlement à ses activités d'éditrice, Ibolya Virág - surnommée Madame Hongrie dans les milieux littéraires - a collaboré avec le Ministère de la Culture en participant à la conception et à la réalisation d’un certain nombre de grands événements culturels consacrés aux pays de l’Est et à la Grande Europe.
  • En 2001, elle a été missionnée pour assurer la programmation de MAGYart, la saison culturelle hongroise, en matière de rencontres littéraires. Elle a également contribué au succès de MAGYart comme conseil en musique du monde pour le Théâtre de la Ville (groupe Ökrös), le Théâtre national de Chaillot (Bal hongrois - Táncház), le Musée d'art et d'histoire du judaïsme (Márta Sebestyén et Muzsikás), le Festival Odyssud (groupe Téka), Buda Musique pour Musique de danse hongroise, le disque du groupe Hegedős ainsi qu'en danse contemporaine pour La Maison de la Danse de Lyon, etc.
  • En 2003, elle a fait entrer le groupe Fonó Zenekar au Théâtre de la Ville.
  • Ibolya Virág travaille aussi comme conseil dans l'édition. Le Chamane d'Attila, roman d'aventures historiques de Tibor Fonyódi, a notamment vu le jour sur sa recommandation aux éditions Pygmalion.
  • Ayant rejoint l'Association Dialogues France-Europe centrale comme responsable chargée à développer les programmes culturels, elle a présenté, en 2007, les tapisseries de Claire Rado au printemps, ensuite elle a élaboré le programme du premier Festival de Littérature Hongroise, considéré comme innovant par les médias les 8 et 9 décembre 2007.
  • En 2008 elle a conçu le projet d'un portail d'informations culturelles original : Dialogues France-Europe centrale - dont l'objectif est de promouvoir la culture des pays de l'Europe centrale en France et plus particulièrement la littérature et le livre hongrois.

Avec l'association, Ibolya Virág organise régulièrement des soirées littéraires à Paris.

Décorations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]