Iaia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Iaia
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
av. J.-C.
CyziqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
Autres informations
Genre artistique
Portrait datant du XVe siècle d'Iaia à partir d'une traduction française du De mulieribus claris.

Iaia de Cyzique (ou encore Marcia ou Martia ; - ) est une peintre et sculptrice grecque active en Italie romaine et vivant au temps de Varron.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Cyzique[1],[2], elle est une peintre[3] et graveuse d'ivoire[4] renommée. La plupart de ses peintures représentent des femmes. Parmi les images qui lui attribuées, figurent un grand panneau à Naples, représentant une vieille femme et un autoportrait. On dit d'elle qu'elle travaille mieux et plus rapidement que ses concurrents masculins, Sopolis et de Dionysius, ce qui lui permet de gagner plus qu'eux. Marcia est restée célibataire toute sa vie.

Elle est l'une des cinq ou six femmes artistes de l'Antiquité mentionnées par Pline l'Ancien dans son histoire naturelle (XL.147-148) en 77 avant J.-C., avec Timarété, Aristarete (en), Irene, Olympia (ca) et potentiellement Calypso (ca)[5],[6],[7]. Elles sont également mentionnées par la suite dans le De mulieribus claris (en français Sur les femmes célèbres ou Des dames de renom) de Boccace, publié au XIVe siècle[8].

Elle est également mentionnée dans le livre de Cité des dames écrit par Christine de Pizan en 1405.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Women in World History : A Biographical Encyclopedia, Waterford, Connecticut, Yorkin Publications, , 919 p. (ISBN 0-7876-4074-3, lire en ligne), « Iaia (fl. c. 100 BCE) »
  2. (en) « Iaia (fl. c. 100 BCE) | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 29 septembre 2018)
  3. (en) Simon Hornblower, Antony Spawforth et Esther Eidinow, The Oxford Companion to Classical Civilization, OUP Oxford, (ISBN 978-0-19-101676-9, lire en ligne)
  4. (en) Fred S. Kleiner, Gardner's Art through the Ages : The Western Perspective, Cengage Learning, , 880 p. (ISBN 978-0-495-57355-5 et 0-495-57355-8, lire en ligne)
  5. (en) Anthony Corbeill, « A New Painting of Calypso in Pliny the Elder », EuGeStA,‎ , p. 184-198 (lire en ligne)
  6. (en) J. Linderski, « The Paintress Calypso and Other Painters in Pliny », Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik, vol. 145,‎ , p. 83–96 (ISSN 0084-5388, lire en ligne, consulté le 14 novembre 2020)
  7. J. Linderski. The Paintress Calypso and Other Painters in Pliny. Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik. Bd. 145 (2003), p. 83-96
  8. « La femme artiste n'existe pas | Le blog de Gallica », sur gallica.bnf.fr (consulté le 12 février 2021)

Références[modifier | modifier le code]

  • Helen Gardner, Fred S. Kleiner, Christin J. Mamiya, le jardinier de l'Art à Travers les Âges, Thomas Wadsworth, 2004; (ISBN 0155083155).
  • Pline l'Ancien, Histoire Naturelle, à 35,40 $, 147.L
  • Virginia Brown traduction de Giovanni Boccaccio Célèbre les Femmes, p. 135–137; Harvard University Press, 2001; (ISBN 0-674-01130-9)0-674-01130-9
  • Harris, Anne Sutherland et Linda Nochlin, Femmes Artistes: 1550-1950, Los Angeles County Museum of Art, Knopf, New York, 1976, page. 23.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :