Içara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Içara
Blason de Içara
Héraldique
Drapeau de Içara
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Santa Catarina Santa Catarina
Langue(s) portugais
Maire Gentil Dory da Luz (PMDB) jusqu'en 2012
Code postal 88820-000
Fuseau horaire UTC-3
Indicatif 48
Démographie
Gentilé içarense
Population 58 859 hab.[1] (11/2010)
Densité 201 hab./km2
Géographie
Coordonnées 28° 42′ 46″ S 49° 18′ 00″ O / -28.712778, -49.328° 42′ 46″ Sud 49° 18′ 00″ Ouest / -28.712778, -49.3  
Altitude 48 m
Superficie 29 300 ha = 293 km2
Divers
Création de la municipalité Loi nº 796 de l'État
de Santa Catarina du 30 décembre 1961
Localisation
Localisation de Içara sur une carte
Localisation de Içara sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Içara

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Içara
Liens
Site web http://www.icara.sc.gov.br/

Içara est une ville brésilienne du littoral sud de l'État de Santa Catarina.

Généralités[modifier | modifier le code]

Içara possède la seconde plus importante station balnéaire de l'État, Balneário Rincão, en population accueillie en été, derrière Balneário Camboriú - elle accueille plus de 100 000 touristes chaque année. Ces touristes sont attirés par les longues plages du littoral et du lagoa dos Esteves, l'un des plus grands lacs du sud de l'État.

Géographie[modifier | modifier le code]

Içara se situe par une latitude de 28º 42' 48" sud et par une longitude de 49º 18' 00" ouest, à une altitude de 48 mètres. Sa population était de 58 859 habitants au recensement de 2010[2]. La municipalité s'étend sur 293 km²[3].

Elle fait partie de la région métropolitaine Carbonifère et de la microrégion de Criciúma, dans la mésorégion Sud de Santa Catarina.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la ville est marquée par la construction de la voie ferrée « Dona Tereza Cristina » en 1924, qui traverse encore aujourd'hui la ville pour transporter le charbon de Criciúma à Tubarão.

Le développement de la ville avec la création du chemin de fer, attira de nombreux immigrants italiens, açoriens, polonais et allemands en provenance de Criciúma et Urussanga. La région, encore appelée à l'époque « km 47 », devint Içara, un dérivé de Içaroba ou Giçara, deux espèces de palmiers que l'on trouvait en grandes quantités dans la région.

Içara est une municipalité à part entière depuis le 30 décembre 1961.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie locale est basée sur l'industrie et l'agriculture, le tabac étant la culture prédominante. De plus, la ville est connue pour son miel, dont elle est la principale productrice du Brésil et qu'elle exporte vers l'Europe et l'Amérique latine. Au niveau industriel, la ville produit des matières plastiques et des matières premières pour l'industrie céramique.

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Içara est voisine des municipalités (municípios) suivantes :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. IBGE
  2. (pt) « Population des municipalités brésiliennes - Résultats du recensement 2010 », Institut brésilien de géographie et de statistiques (consulté le 15 avril 2012)
  3. Institut brésilien de géographie et de statistiques