Hugues IV (roi de Chypre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hugues IV de Chypre)

Hugues IV de Lusignan
Titre de noblesse
Roi de Chypre
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Autres noms
Hugues IV de Chypre
Époque
XIIIe – XIVe siècle
Période d'activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Isabelle de Lusignan
Conjoint
Enfants

Guy de Lusignan
Echive de Lusignan
Pierre Ier de Lusignan Couronne rouge
Jean de Lusignan
Jacques Ier de Lusignan Couronne rouge
Thomas de Lusignan
Isabelle de Lusignan
Marguerite de Lusignan

Perrot
Autres informations
Grands-Parents
Héritier
Hugues IV de Lusignan (roi de Jérusalem et de Chypre).svg
Écu écartelé au 1 et 4 d'argent à la croix potencée d'or
et cantonnée de quatre croisettes de même
et au 2 et 3 burelé d'argent et d'azur de quatorze pièces
au lion de gueules rampant, armé, lampassé, couronné d'or brochant

Hugues IV de Lusignan, né en 1294, mort le , est un monarque chypriote issue de la Maison de Poitiers-Lusignan. Il hérite du trône de Chypre de son oncle Henri le 31 mars 1324 et règne jusqu'à son décès[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Hugues IV est le fils de Guy de Chypre (1275-1303),connétable de Chypre (1291-1303) et d'Echive d'Ibelin (1253-1312).

Règne[modifier | modifier le code]

Hugues monte sur le trône de Chypre à la mort de son oncle Henri II, en 1324. Il semble s'être contenté du royaume de Chypre, et empêche son fils Pierre Ier d'aller en Europe Occidentale pour obtenir de l'aide afin de reconquérir le royaume de Jérusalem. En 1344, il s'allie avec les vénitiens et des chevaliers de l'Hôpital et brûlent une flotte turque à Smyrne puis prennent la ville. En 1345, les alliés battent les Turcs à Imbros sur terre et sur mer, mais n'arrivent pas à exploiter ces succès.

Succession et décès[modifier | modifier le code]

En 1358, Hugues IV associe au trône son fils cadet Pierre Ier plutôt que son petit-fils Hugues[2].

Hugues IV décède le .

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Hugues IV se marie deux fois, avec deux femmes de la Maison d'Ibelin.

Marie d'Ibelin[modifier | modifier le code]

En premières noces, Hugues épouse, en 1307, Marie d'Ibelin (1294-1318), fille de Guy d'Ibelin, comte de Jaffa, et de Marie d'Ibelin ; sans postérité.

Alix d'Ibelin[modifier | modifier le code]

En secondes noces, Hugues s'unit en 1318 à Alix d'Ibelin (♰ 1386), fille de Guy d'Ibelin, sénéchal de Chypre, et d'Isabelle d'Ibelin.

Le couple a huit enfants :

  • Guy (1316 - 1343), connétable de Chypre, époux de Marie de Bourbon. Il laissa un fils Hugues, prince de Galilée, qui se présentera en compétiteur de Pierre Ier entre 1360 et 1363.
  • Echive (1323 - 1363), mariée vers 1338 à Fernand de Majorque, vicomte d'Omelas, et dont elle se sépare en 1341.
  • Pierre Ier (1328 - 1369), roi de Chypre
  • Jean (1329-30 - 1375), prince titulaire d'Antioche en 1345, régent de Chypre, puis connétable de Chypre. Assassiné en Nicosie, à l'instigation de sa belle-sœur Éléonore d'Aragon et de ses alliés génois. Marié une première fois avec dispense le avec Constance d'Aragon ( ap. 1303-ap. ) ; sans postérité. Il épouse en secondes noces, , Alix d'Ibelin (1325-ap. 1373). Il eut un fils, de sa maîtresse Alix de Giblet.
  • Jacques Ier (1334-1398), roi de Chypre
  • Thomas (♰ 1340)
  • Isabelle (♰ 1340)
  • Marguerite, mariée vers 1348 à Gautier de Dampierre, sénéchal de Chypre.

Inconnue[modifier | modifier le code]

La mère de cet enfant reste inconnue :

  • Perrot (♰ 1353).

Armoiries[modifier | modifier le code]

Armoiries d'Hugues IV de Lusignan, roi de Chypre, d'après un Linteau du réfectoire de l’abbaye de Bellapais, Chypre, 1re moitié de XIVe siècle[3].

Linteau armorié du réfectoire de l’abbaye de Bellapais (au-dessus d’une porte du réfectoire), construit sous Hugues IV, sont gravées trois armoiries : celles du royaume de Chypre, celles de Jérusalem et celles des Lusignan[4],[3].
Blason Blasonnement :
Écu écartelé au 1 et 4 d'argent à la croix potencée d'or et cantonnée de quatre croisettes de même et au 2 et 3 burelé d'argent et d'azur de quatorze pièces au lion de gueules rampant, armé, lampassé, couronné d'or brochant
Blason Blasonnement :
Écu d'argent à la croix potencée d'or et cantonnée de quatre croisettes de même
Blason Blasonnement :
Écu burelé d'argent et d'azur de quinze pièces au lion rampant de gueules, armé, lampassé, couronné d'or brochant sur le tout

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis de Mas Latrie, Histoire de l'île de Chypre sous le règne des princes de la maison de Lusignan, t. III, Paris, Imprimerie impériale, (lire en ligne), chap. IX (« Hugues IV de Lusignan, roi de Jérusalem et de Chypre »), p. 709
  2. Hugues (v. 1335-1385), fils de Guy de Lusignan (1316-1343), lui-même fils aîné du roi Hugues IV.
  3. a et b Simon Rousselot, « Chypre, carrefour méditerranéen à l’aune de l’héraldique : Les armoiries du roi Hugues IV de Lusignan (1324-1359) », Revue française d’héraldique et de sigillographie - Études en ligne, Paris, Société française d’héraldique et de sigillographie, no 7,‎ , p. 4 (lire en ligne [PDF])
  4. Située proche du port de Kyrenia sur la côte nord de l’île. Si l’abbaye a été fondée par Aimery II de Lusignan peu après 1194, la construction de la majorité du monument est due à Hugues III de Chypre. Seuls les cloîtres et le réfectoire ont été édifiés sous Hugues IV.

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources héraldiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]