Huayno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Spectacle de huayno dans le centre du Pérou en 1987.

Le huaynohuaino en espagnol ou huaiño en espagnol de Bolivie — est à la fois une musique et une danse populaires typique du Pérou qui remonte à l'époque précolombienne. Elle se rencontre dans toute l'aire andine, y compris en Bolivie, si bien qu'il n'est pas possible d'attribuer son origine à un lieu précis ou à un pays en particulier, même si elle a connu sa plus grande diffusion et influence dans les états actuels du Pérou et d'Équateur.

Elle est très présente dans la Sierra avec des variantes selon les régions. Les Huaynos Ayacuchanos sont parmi les plus connus. C'est une musique souvent jouée lors de fêtes, carnavals ou mariages. Un groupe de Huayno se compose de plusieurs musiciens avec accordéons, guitares, harpe, saxophone, cuivres ou violon, et aussi flûtes (kenas, sikus, etc.). Le huayno chante l'amour, l'amitié, les rires et les peines et aussi la fête. Son rythme est assez enlevé, parfois "endiablé", à la différence du Yaraví (ou Harawi), plus calme, doux et mélancolique.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme Huayno est un mot quechua. Selon les régions andines, il est parfois orthographié Wayno ou Waynu (régions de Cuzco, Ayacucho...), ou Wayño, Huaiño, Wuyñu (en Bolivie), ou encore Guaiño. Diverses hypothèses partagent les chercheurs sur son origine et sa famille lexicale : il pourrait provenir du vocable quechua générique huañuy, qui signifie "mourir", "mort", en lien avec le triste souvenir de l'effondrement de l'Empire inca (ou Tawantinsuyu). Il pourrait aussi provenir du mot quechua huayñunakunay qui signifie "danser main dans la main". Il pourrait même dériver du cri collectif proférés par les groupes de danseurs et de musiciens : « Wayǃ Way, wayǃ » pour manifester leur enthousiasme et s'encourager ; d'ailleurs, à la fin de la prestation, ils s'écrient : « waynurú nuqalla » ("ainsi donc, voilà, nous avons dansé" ou "eh bien, j'ai danséǃ").

Exemples fameux[modifier | modifier le code]

La Ñusta, enregistrement de 1913 (durée 2'53).

Artistes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]