Histoire quantitative

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Histoire quantitative est une branche de l'historiographie, en particulier de l'histoire économique et sociale et de l'histoire comme science sociale (social science history), qui est caractérisée par l'utilisation de la recherche quantitative et des outils informatiques et statistiques. Ses trois principaux journaux académiques sont: Historical Methods,(1967-)[1] Social Science History,(1976-)[2], et Journal of Interdisciplinary History (1968-)[3].

Bases de données sociales et politiques[modifier | modifier le code]

Les historiens quantitatifs commencent leur travail avec les bases de données. De grandes quantités de données démographiques et économiques, qui sont couramment disponibles en papier ou appartenant à des anciens manuels et des documents d'archives à traiter, ont été transférées aux bases de données. Le plus grand corpus quantifié appartient à l'Inter-University Consortium for Political and Social Research (ICPSR) de l'Université du Michigan, qui donne accès à une vaste collection de données téléchargeables (sociales et politiques), principalement des États-Unis, mais aussi d'ailleurs.

Bases de données: économiques[modifier | modifier le code]

Les historiens de l'économie ont accès à de plus grands séries de données, particularment gouvernemental et des entreprises privées, surtout depuis les années 1920. Par exemple, l'histoire de l'esclavage a utilisé les données de recensement, les registres de ventes et d'information sur les prix pour étudier l'histoire économique de l'esclavage[4].

L'analyse de contenu est une technique de journalisme d'investigation dans laquelle les sources hemerographiques (journaux, magazines) sont codés numériquement selon une liste normalisée d'articles[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Aydelotte, William O., Allan G. Bogue, and Robert William Fogel, eds. The Dimensions of Quantitative Research in History (Princeton University Press, 1972). Essais écrits par pionniers avec des études de cas sur le développement social, politique et économique des États-Unis, la France et le Royaume-Uni.
  • (en) Clubb, Jerome M., Erik W. Austin, and Gordon W. Kirk, Jr. The Process of Historical Inquiry: Everyday Lives of Working Americans (Columbia University Press, 1989). Des études de cas sur les ouvriers américains (1888-1890).
  • (en) Clubb, J. M., and E. K. Scheuch (eds.) Historical Sozial Research: The Use of Historical and Process-Produced Data, Stuttgart 1980, avec accentuaton sur l'Europe.
  • (en) Dollar, Charles, and Richard Jensen. Historian's Guide to Statistics, (Holt, 1971; Krieger 1973). Manuel détaillé de l'histoire quantitative politique et sociale avec de la bibliographie.
  • (en) Fogel, Robert William et G. R. Elton, Which Road to the Past: Two Views of History (Yale University Press, 1983). Débat sur le fond.
  • (en) Haskins, Loren et Kirk Jeffrey. Understanding Quantitative History (M.I.T. Press, 1990). Manuel.
  • (en) Hollingsworth, T.H. Historical Demography. Hodder & , London 1969
  • (en) Hudson, Pat. History by Numbers: An Introduction to Quantitative Approaches (Arnold, 2000). Exhaustif manuel; avec des exemples tirés principalement des sources britanniques.
  • (en) Jarausch, Konrad H. et Kenneth A. Hardy, Quantitative Methods for Historians: A Guide to Research, Data, and Statistics (University of North Carolina Press, 1991). Manuel
  • (en) Kousser, J.M., "History QUASSHed: quantitative social scientific history." American Behavioral Scientist 23(1980), p. 885-904
  • (en) Lorwin, Val R. et J. M. Price, ed. The Dimensions of the Past: Materials, Problems and Opportunities for Quantitative Work in History, Yale UP 1972
  • (en) Kimberly A. Neuendorf. The Content Analysis Guidebook (2002)
  • (en) Rowney, D.K., (ed.) Quantitative History: Selected Readings in the Quantitative Analysis of Historical Data, 1969
  • (en) Swierenga, Robert P., ed. Quantification in American History: Theory and Research (Atheneum, 1970). Les premiers essais sur la méthodologie, et des exemples de l'histoire politique, économique et sociale.
  • (en) Wrigley, E.A. (ed.) Identifying People in the Past. Edward Arnold, 1973. En utilisant des données démographiques et de recensements.

Autres sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Quantitative history » (voir la liste des auteurs).

  1. Voir (en) en ligne
  2. Voir (en) en ligne
  3. Voir (en) en ligne
  4. (en) La base de données de la traite transatlantique des esclaves
  5. Neuendorf, The Content Analysis Guidebook (2002)