Hill House (Helensburgh)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hill House
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Style
Architectes
Propriétaire
Patrimonialité
Monument classé de catégorie A (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Coordonnées

Hill House en français : « La maison de la colline » est une maison situé à Helensburgh, en Écosse, conçue par le plus célèbre des architectes écossais du début du XXe siècle, Charles Rennie Mackintosh.

Cette demeure fut construite entre 1902 et 1904 pour le compte de l'éditeur Walter Blackie et sa famille[1]. Elle associe deux styles architecturaux :

En 1982, la maison a été cédée au National Trust for Scotland qui veille à son entretien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Charles Rennie Mackintosh a 35 ans quand Walter Blackie l'embauche pour construire une maison sur un terrain lui appartenant et situé au haut d'une colline à Helensburg. Malgré son jeune âge, l'architecte possède déjà un solide métier. On lui doit notamment le réputé bâtiment de l'école des Beaux-Arts de Glasgow (détruit par un incendie en 2018).

En 1982, la maison a été donnée au National Trust for Scotland et est ouverte aux visiteurs. En 2017, il a été découvert que le revêtement extérieur était dans un état précaire, mettant en péril l'intégrité de l'ensemble du bâtiment. Comme solution temporaire, la Hill House a été recouverte d'un écrin poreux transparent, permettant une aération et un dessèchement moins rapide[2].

Extérieur[modifier | modifier le code]

Le revêtement extérieur est uniforme et grisâtre et se confond avec un ciel couvert. La construction est asymétrique. Les formes et le contour extérieur découlent de l'aménagement intérieur. La décoration extérieure est simple, l'accent étant mis sur le design intérieur.

Intérieur[modifier | modifier le code]

La maison divise les fonctions domestiques et professionnelles. Blackie reçoit ses clients et gère ses affaires dans un bureau situé près de l'entrée. À l'étage, les chambres sont orientées vers le sud et bénéficient de la vue. Le mobilier a été conçu dans un souci de sobriété, ponctué de lignes épurées et de motifs nacrés.

Galerie[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Susie Hodge (en) (trad. de l'anglais), Pourquoi est-ce un chef-d’œuvre ? : 80 objets design expliqués, Paris, Eyrolles, , 224 p. (ISBN 978-2-212-55933-0), « Chaise Hill House v. 1900 », p. 24 à 25
  2. (en-GB) Catherine Slessor, « Rennie Mackintosh’s Hill House – when two roofs are better than one », The Observer,‎ (ISSN 0029-7712, lire en ligne, consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Boissière, Les maisons du XXe siècle, Paris, Éditions Pierre Terrail, , 208 p. (ISBN 2-87939-111-3), p. 26-33.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]