Henri de La Martinière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri de La Martinière
Naissance
Paris
Décès (à 62 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
explorateur
Archéologue
diplomate
photographe

Maximilien Antoine Cyprien Henri Poisson de La Martinière (Paris, 18 juillet 1859-Paris, 17 mars 1922) est un explorateur, archéologue, diplomate et photographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre de la Légation de France à Tanger (1882-1889), il succède à Charles Tissot et de 1885 à 1889, effectue et finance des fouilles à Volubilis et sur le site des ruines de Lixus[1].

Nommé à Alger en 1889, il voyage en 1890 dans le Sud du Maroc. Responsable de la légation de 1900 à 1901 à Tanger, il est nommé ambassadeur de France à Téhéran en 1909.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Album de 34 photographies du Maroc en 1887
  • Itinéraire de Fez à Oudjda, 1895
  • Notice sur le Maroc, 1897
  • Esquisse de l'histoire du Maroc avant l'arrivée des Arabes, 1912
  • Souvenirs du Maroc, 1919

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, T.1, Afrique, CTHS, 1988, p. 184
  • François Angelier, Dictionnaire des voyageurs et explorateurs occidentaux, Pygmalion, 2011, p. 413-414 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • François Pouillon, Dictionnaire des orientalistes de langue française, 2012, p. 589 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Chouki El Hamel, Black Morocco: A History of Slavery, Race, and Islam, 2012, p. 236

Distinction[modifier | modifier le code]

Photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ève Gran-Aymerich, Les chercheurs de passé, CNRS Editions, 2007, p.395

Liens externes[modifier | modifier le code]