Hendon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'église paroissiale de Hendon, dédiée à Sainte-Marie
L'hôtel de ville de Hendon, aujourd'hui la mairie du district londonien de Barnet

Hendon est un quartier de Londres situé à environ 10 km au nord-ouest de Charing Cross, dans le district de Barnet. Le quartier est le centre administratif du district.

Histoire[modifier | modifier le code]

Hendon est anciennement un Civil Parish du comté de Middlesex. Le nom d'origine, dérivé de Hendun signifiant la plus haute colline, est antérieur. Il existe même des preuves d'une colonie romaine découverte par la Société archéologique et d'autres organismes.

Son église date au XVe et XVIe siècles, sur le site d'une église plus ancienne. Une curiosité de cette église est quoiqu'elle possède une girouette dans la forme d'un agneau et drapeau, elle n'est pas dédiée à Jean le Baptiste mais à Sainte-Marie (St Mary's Church). Enterrés dans son cimetière sont Thomas Stamford Raffles, fondateur et gouverneur de Singapour, et Herbert Chapman, footballeur et entraîneur de football.

Le métro, à Golders Green, est arrivé en 1907. En 1924, Hendon a gagné sa propre station de métro, Hendon Central, avec l'extension de la Northern line cette année.

En 1931, la paroisse civile de Edgware a été supprimée et son territoire rattaché à la grande paroisse civile de Hendon.

En 1932, l'hôtel de ville de Hendon a été complété dans sa forme actuelle. Après la création du district de Barnet en 1965, l'édifice a été choisi d'être son centre administratif. En 1979, Margaret Thatcher a fait son premier discours comme Premier ministre du Royaume-Uni dans cet édifice[1].

Au nord de Hendon, dans le district de Colindale, est situé le musée de la Royal Air Force, sur le site d'un ancien aérodrome.

C'est aussi à Hendon qui se trouve l'école de formation des officiers du Metropolitan Police Service (Hendon Police College (en)).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Speech on being reelected MP », sur Margaret Thatcher Foundation (consulté le 28 mai 2016)