Hate Forest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hate Forest
Genre musical national socialist black metal[1],[2], dark ambient
Années actives 19952004[3]
Labels Supernal Music
Composition du groupe
Anciens membres Roman Saenko
Thurios

Hate Forest est un groupe de national socialist black metal (NSBM) ukrainien, originaire de Kharkiv.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hate Forest est formé en 1995[3] par Roman Saenko. Après quatre ans d'existence, le groupe publie son premier véritable album, Scythia, en 1999[4]. S'ensuivent alors bon nombre d'albums, toujours à l'ambiance noire, mystérieuse, aux pochettes représentant des forêts enneigées ou dévastées par l'incendie, pour la plupart. Après des albums d'une composition réellement sombre et emplie de haine comme The Most Ancient Ones (2001)[5] ou Purity (2003)[6], le groupe publie l'album Battlefields (2004)[7], plus surprenant par sa musique black/doom entrecoupée de chants traditionnels ukrainiens.

Après près de dix ans d'existence, le groupe semble avoir disparu de la scène, après l'album Sorrow en 2005[8]. Le groupe se sépare officiellement en 2004[3],[9]. Le leader du groupe, Roman Saenko, se concentre maintenant sur ses autres projets, à savoir Drudkh, Dark Ages et Blood of Kingu. Dans les années 2000, Hate Forest signe avec Osmose Productions pour la réédition de ses six albums[3]. En 2012, Osmose Productions publie un ancien split Hate Forest/Ildjarn[10].

Thèmes[modifier | modifier le code]

Les textes sont inspirés de la mythologie slave, mais aussi de la philosophie de Nietzsche. Le groupe est affilié à tort à la scène nationale socialiste ukrainienne (national socialist black metal)[11], le groupe n'ayant jamais revendiqué ces idées.

Membres[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Scythia (démo)
  • 2000 : Darkness (EP)
  • 2000 : The Curse (démo)
  • 2001 : The Most Ancient Ones (compilation)
  • 2001 : Blood & Fire (EP)
  • 2001 : Ritual (EP)
  • 2001 : The Gates (EP)
  • 2001 : Blood and Fire/Ritual (compilation)
  • 2002 : To Those Who Came Before Us (compilation)
  • 2003 : Purity (album)
  • 2003 : To Twilight Thickets (compilation)
  • 2003 : Battlefields (album)
  • 2004 : Resistance (EP)
  • 2005 : Sorrow (album)
  • 2005 : Nietzscheism (compilation)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Adam Thomas, « Review: Hate Forest - Purity », sur Sputnikmusic, Jeremy Ferwerda,‎ (consulté le 19 novembre 2014).
  2. (en) Olena Semenyaka, « When the gods hear the call: the conservative-revolutionary potential of Black Metal Art », Politosophia,‎ (consulté le 13 juillet 2016).
  3. a, b, c et d (en) « HATE FOREST Albums To Be Reissued », sur Blabbermouth,‎ (consulté le 18 juillet 2016).
  4. « Chronique - Hate Forest - Scythia (Démo) », sur Trashocore (consulté le 18 juillet 2016).
  5. (en) « The Most Ancient Ones », sur voicesfromthedarkside.de (consulté le 18 juillet 2016).
  6. « Chronique - Hate Forest - Purity », sur Trashocore (consulté le 18 juillet 2016).
  7. « Chronique - Hate Forest - Battlefields », sur Trashocore (consulté le 18 juillet 2016).
  8. « Chronique - Hate Forest - Sorrow », sur Trashocore (consulté le 18 juillet 2016).
  9. « Hate Forest », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 18 juillet 2016).
  10. « Un split Hate Forest/Ildjarn sorti des tiroirs », sur fr.metalship.org (consulté le 18 juillet 2016).
  11. « Hate Forest › Purity - 2002 », sur Guts of Darkness (consulté le 18 juillet 2016).

Lien externe[modifier | modifier le code]