Hassi R'Mel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hassi R'mel)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hassi.
Hassi R'mel
Noms
Nom arabe حاسى الرمل
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Laghouat
Daïra Hassi R'Mel
Code postal 03304
Code ONS 0306
Démographie
Population 22 133 hab. (2008[1])
Densité 5,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 55′ 41″ nord, 3° 16′ 16″ est
Superficie 3 830 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Laghouat.
Localisation de la commune dans la wilaya de Laghouat.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Hassi R'mel

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Hassi R'mel

Hassi R'mel est une commune de la wilaya de Laghouat en Algérie. On y trouve le plus grand gisement de gaz naturel du continent africain[réf. nécessaire].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le gisement de Hassi R'Mel est situé à 550 km au sud d’Alger la capitale , entre les wilayas de Ghardaïa et Laghouat, dans cette région relativement plate du Sahara l’altitude moyenne est d’environ de 750 m.

Le climat est caractérisé par une pluviométrie faible (140 mm/an) et une humidité moyenne de 19% en été et 34% en hiver.

Ile se situe sur une vaste plateau rocailleux ou la végétation est quasi absente seuls quelques buissons et pistachiers sauvages y poussent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la ville pourrait venir de l'arabe algérien « Hassi » (puits). En Arabe, « R'mel » veut dire "sables" au pluriel. Hassi R'mel signifie « Le puits des sables", et précisément le puits des étendues de sable.

Situation[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

Hassi R'mel est desservie par un aéroport situé à 1,5 km à l'est de la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Gisement de gaz naturel[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2011)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Découvert en 1956 par la Compagnie française des pétroles Algérie, dans une formation triasique, le gisement représente encore le quart de la production de gaz du pays. Environ la moitié de ses réserves initiales (estimées à 2400 milliards de mètres cubes) seraient épuisées. Les installations construites autour de Hassi R'Mel sont la plaque tournante de l'industrie gazière algérienne : en plus de la production du gisement lui-même, elles centralisent le gaz produit dans d'autres régions d'Algérie, comme le gaz associé d'Hassi Messaoud.

Depuis Hassi R'mel, différents gazoducs exportent le gaz : le transmed traverse la Tunisie pour livrer du gaz en Italie, le Maghreb-Europe prend lui le chemin du détroit de Gibraltar en passant par le Maroc, tandis que trois autres se dirigent vers les grandes villes de la côte algérienne pour alimenter la consommation locale, la pétrochimie et les terminaux de gaz naturel liquéfié.

La gaz naturel de Hassi R'mel est riche en condensats. Pour maximiser la récupération totale, une partie du gaz "sec" (après extraction des condensats) est réinjecté dans le gisement. Cette pratique se traduit sur le long terme par une diminution du ratio condensats/gaz. Du gaz de Hassi R'Mel est également injecté dans des gisements de pétrole alentour, pour y améliorer la récupération du pétrole.

Une centrale hybride solaire/gaz de 150MW est en construction (Source NEAL)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • APS Review Gas Market Trends, Monday, February 8 1999