Centrale électrique mixte de Hassi R'Mel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Algérie image illustrant l’énergie
Cet article est une ébauche concernant l’Algérie et l’énergie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Centrale électrique mixte de Hassi R'Mel
Image illustrative de l'article Centrale électrique mixte de Hassi R'Mel
La centrale électrique hybridede Hassi R'Mel à Laghouat
Localisation
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Laghouat
Daïra Daïra de Hassi R'Mel
Commune Hassi R'Mel
Coordonnées 33° 07′ 29″ Nord 3° 21′ 07″ Est / 33.12472222, 3.35194444
Caractéristiques
Type d'installations Centrale électrique hybride
Énergie utilisée Solaire - Gaz
Technologie Centrale solaire thermodynamique
Nombre de turbines Siemens SGT-800
Type de turbine Turbine à gaz
Capacité électrique 150 MW[1]
Administration
Date de mise en service 2012
Statut Opérationnelle
Propriétaire SPP1

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Centrale électrique mixte de Hassi R'Mel

La centrale électrique mixte de Hassi R'mel est une centrale électrique hybride algérienne, la première de ce type. Construite près de Hassi R'Mel, elle a été inaugurée le 15 juillet 2011.

Présentation[modifier | modifier le code]

.

La centrale combine une matrice de miroirs paraboliques concentrant la puissance solaire de 30 MW, sur une aire de 180 000 m2, en conjonction avec une centrale à turbines à gaz de 120 mégawatts de marque Siemens (SGT800), réduisant ainsi les émissions de CO2, comparé à des centrales électriques traditionnelles[2]. La sortie de la matrice solaire est utilisée dans la turbine à flux.

Projets similaires[modifier | modifier le code]

Deux autres centrales électriques seront construites sur le même principe en 2013 :

Quatre autres centrales de 300 MW chacune seront construites entre 2016 et 2020.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Trois nouvelles centrales pour renforcer la production électrique à Laghouat, Publié dans Algérie Presse Service APS.DZ, Le 22 juin 2014
  2. (en) Abener Signs Contract for Solar Thermal Electric - Combined Cycle Hybrid Plant, Solarbuzz.com
  3. Une centrale électrique en perspective à Naama, Publié dans Algérie Presse Service APS.DZ, Le 05 Janvier 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Centrales électriques et production alternative d'électricité : Les réseaux d'énergie électrique, volume 3B, Valentin Crastan, Hermes Science Publications , 2009.
  • Economie énergétique, économie électrique et libéralisation du marché : Les réseaux d'énergie électrique, volume 3A, Valentin Crastan, Hermes Science Publications , 2009.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]