Harrington Jacket

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une Harrington Jacket est une veste portée initialement dans les quartiers de haute bourgeoisie, puis dans les milieux musicaux, punk, skinhead ou rock. C'est un vêtement iconique des sous-cultures (subcultures) anglaises (Mods, skinheads).

Il s'agit d'un vêtement léger, de mi-saison, en toile fine et généralement doublé en tartan.

La société anglaise Baracuta, qui existe depuis les années 1930, revendique la paternité de ce célèbre blouson. C'est en effet son modèle phare, le G9, qui est devenu ce qu'on appelle aujourd'hui le "Harrington". C'est à l'origine un blouson imperméable, avec une coupe courte et adapté à la pratique du Golf (d’où le G), sport pour lequel il a été conçu. D'ailleurs, le Harrington de Baracuta a deux spécificités : son tartan, dont le motif est propre à Baracuta, et le haut du dos en forme de parapluie, qui avait été conçu ainsi pour que l’eau glisse sur l’arrière du blouson, sans mouiller l’arrière du pantalon.

"Harrington" est donc un surnom, qui fit son apparition bien plus tard, dans les années 1960. C'est dû à un feuilleton à succès diffusé à la télévision américaine : “Peyton Place”. L'un des personnages, joué par Ryan O’Neal, s’appelait “Rodney Harrington”. Et il portait un G9.

Depuis, de nombreuses marques fabriquent et vendent leurs propres blousons de type Harrington, dont des marques anglaises liées aux sous-cultures, comme Fred Perry, Merc London, Lonsdale ou Ben Sherman. (Il existe également une marque déposée "Harrington", mais celle-ci est en réalité française. C'est une marque déposée depuis 1985.)

De nombreux artistes, acteurs, chanteurs ou sportifs ont également contribué à rendre le Harrington célèbre, comme entre autres Joe Strummer (The Clash), Elvis Presley, Steve McQueen, ou plus récemment Daniel Craig dans son costume de James Bond...