Hans Feurer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hans Feurer
Hans Feurer.JPG
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Hanspeter Feurer
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Site web

Hans Feurer, né Hanspeter Feurer le à Saint-Gall, Suisse, est un photographe de mode.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études d'art en Suisse, Hans Feurer travaille comme graphiste, illustrateur et directeur artistique pour plusieurs agences de publicité à Londres. En 1966, il achète une Land Rover et part pour l'Afrique où il mûrit sa décision de devenir photographe. Il revient à Londres, loue un studio et commence à travailler ses images. À la fin de l'année 1967[1], le travail d'Hans Feurer est remarqué, et sa carrière lancée[2].

Photographie[modifier | modifier le code]

Auteur du calendrier Pirelli en 1974[3], il collabore avec les influents magazines de mode de l'époque comme l'allemand Twen[4] et le britannique Nova, aujourd'hui tous deux disparus. En 1983, il photographie le mannequin Iman dans l'une des campagnes Kenzo[5]. Toujours très actif, il est régulièrement sollicité par des revues comme le Vogue Paris[6], ELLE, Numéro ou Another[7].

Expositions[modifier | modifier le code]

En 2013, la maison d'édition Damiani Editore lui consacre un livre[8], lequel fera l'objet d'une exposition dans le concept store parisien colette fin [9].

En , il est l'invité d'honneur de la fashion week de Rome[10] pour exposer quelques-unes de ses photos, en la présence de Kenzo Takada[11]. En , il expose une partie de son travail à Moscou dans la galerie d'art contemporain RuArts (ru), avec le support du magazine Vogue Russie[12].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Hans Feurer », Vogue.fr, (consulté le 21 août 2014).
  2. (en) Site officiel
  3. « Le calendrier Pirelli fête ses 50 ans à Paris », Pirelli, (consulté le 21 août 2014).
  4. (de) Tillmann Prüfer, « "Es geht um Sinnlichkeit" », sur Die Zeit, (consulté le 21 août 2014).
  5. (en) Stephanie Hirschmiller, « Hans Feurer looks back with Kenzo », sur The Telegraph, (consulté le 13 mai 2015).
  6. (en) Frédérique Renaut, « Hans Feurer back in VOGUE Paris », Benjaminkanarekblog.com, (consulté le 23 août 2014)
  7. (en) « Fiche Hans Feurer », Models.com (consulté le 21 août 2014).
  8. (en) « Hans Feurer », Damiani Editore (consulté le 21 août 2014).
  9. Soline Delos, « Exposition : Hans Feurer célèbre la femme amazone », sur ELLE, (consulté le 21 août 2014).
  10. (en) « AltaRoma AltaModa - Hans Feurer Fashion Without a Label », Love & Art in Rome, .
  11. (it) Giulio Piano del Balzo, « Hans Feurer – Fashion without a label », Altaromanews.com, (consulté le 26 janvier 2014) (voir archive).
  12. (en) « Hans Feurer : 5.06.2014 - 5.07.2014 », RuArts, (consulté le 6 octobre 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]