Hanna Brady

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hana Brady)
Aller à : navigation, rechercher
Hana Bradová
Description de l'image Hana Bradová 1931 Births(1931-1944).jpg.
Alias
Hanna Brady
Naissance
Nové Město na Moravě, République tchèque
Décès
Auschwitz
Nationalité Tchécoslovaque
Pays de résidence Tchécoslovaquie

Hana Bradová, dite Hanička, née le à Nové Město na Moravě et morte le au camp d'extermination d’Auschwitz et dont le nom avait été germanisé en Hanna Brady sur l’étiquette de sa valise, est une jeune fille juive qui fut victime de la Shoah.

En tant que Juive, Hana fut emprisonnée par les nazis en même temps que son frère George Brady (en), et envoyée au camp de concentration de Terezin. En 1944, ils furent tous deux transférés au camp d’Auschwitz. Alors que son frère, employé comme travailleur, survécut à son emprisonnement, elle fut tuée dans les chambres à gaz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hanna Brady, fille d’un commerçant, est née le à Nové Město na Moravě. Au printemps de 1941, sa mère Markéta Brady a été déportée au camp de concentration de Ravensbrück, et son père Karel Brady emprisonné par la Gestapo dans la prison d’Iglau.

George et Hana sont tout d’abord recueillis par leur oncle Ludvik et leur tante Heda, tous deux chrétiens, avant d'être déportés à Terezin, le . A Terezin, elle fréquente l'école clandestine pour fille L410. Sous l'égide de Friedl Dicker-Brandeis, elle réalise des dessins qui seront conservés.

Dans l’intervalle, Karel a été transporté à Cejle, puis à Auschwitz, où il meurt le . Markéta est envoyée à Auschwitz et tuée le de la même année. George est envoyé à Auschwitz en  ; il parvient à y survivre jusqu'à son évasion pendant une marche de la mort en .

Hana est envoyée à Auschwitz le et tuée dans la chambre à gaz dès son arrivée.

Hana's Suitcase[modifier | modifier le code]

La valise d'Hanna Brady reprenant son matricule, sa date de naissance et son statut : Waisenkind : orpheline.

La redécouverte de l’histoire de Hanna Brady débute en 2000 quand Fumiko Ishioka(石岡史子 Ishioka Fumiko), du Tokyo Holocaust Educational Resource Center, reçoit sa valise[1] du musée d’Auschwitz pour une exposition temporaire. Voulant en apprendre davantage, avec pour seul point de départ le nom de Hanna, Fumiko Ishioka commence des recherches et finit par retrouver George Brady au Canada. L’histoire de Hanna Brady et la façon dont sa valise a mené Fumiko Ishioka jusqu’à Toronto fut l’objet d’un reportage radiophonique dont la journaliste Karen Levine tira un livre pour enfants en 2002. Le livre remporta un succès brillant et reçut de nombreux prix.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Karen Levine, Hana's Suitcase: A True Story, Ed. Albert Whitman, 2002/2003. (ISBN 0-8075-3148-0 et 9780807531488)
  • (fr) Karen Levine, La valise d'Hana, Ed. Flammarion, Castor poche vol. 1088, traduit par Catherine Guillet-Danison, 2009, p. 183, (ISBN 9782081227934)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En fait, une réplique, la valise de Hana ayant été détruite dans un incendie criminel en 1984, lors d’une exposition temporaire dans un musée anglais.

Liens externes[modifier | modifier le code]