Hôtel de Pierre Comère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hôtel de Pierre Comère
Image dans Infobox.
Façade de l'hôtel Pierre Comère sur la rue Saint-Rome.
Présentation
Type
Destination initiale
hôtel de Pierre Comère
Destination actuelle
propriété privée
Style
Renaissance tardive
Architecte
Construction
Patrimonialité
Logo monument historique Inscrit MH (1950, façade, toiture et porte sur la rue Saint-Rome ; façades sur cour de l'arrière-corps et porte sur la rue Tripière)[1]
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Toulouse
voir sur la carte de Toulouse
Red pog.svg

L’hôtel de Pierre Comère est un hôtel particulier, situé entre le no 3 rue Saint-Rome et le no 9 rue Tripière, dans le centre historique de Toulouse. Construit entre 1616 et 1617 pour Pierre Comère, marchand et capitoul, il est agrandi par l'architecte Claude Pacot en 1626.

L'hôtel conserve des éléments représentatifs d'un style de transition, combinant des motifs de la Renaissance tardive et un style plus baroque. L'hôtel est inscrit partiellement aux monuments historiques en 1950[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'hôtel Comére appartenait à Dominique de Laran ,capitoul en 1579-1580. Puis par un autre capitoul Jean Cluzel en 1579-1580 et en 1586-1587. Puis par son fils, Pierre, capitoul en 1614-1615[2].

Pierre Comére achète l'hôtel en 1616. L'hôtel reste dans la famille jusqu'en 1748.

Son frère Géraud Comére avait fait construire au 27, rue des Changes. Elle n'existe plus.

Description[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

L'hôtel de Pierre Comère a été inscrit au titre des monuments historiques le [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Notice no PA00094564, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Jeaun-François Gourdou, Tours tolosanes, Toulouse, Privat, , 155 p. (ISBN 978-2-7089-1750-7), p. 59

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jules Chalande, « Histoire des rues de Toulouse », Mémoires de l'Académie des Sciences et Belles-Lettres de Toulouse, 11e série, tome IX, Toulouse, 1921, pp. 163-165. Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Jules Chalande, « Histoire des rues de Toulouse », Mémoires de l'Académie des Sciences et Belles-Lettres de Toulouse, 12e série, tome III, Toulouse, 1925, pp. 299-300. Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Michèle Éclache, Demeures toulousaines du XVIIe siècle : sources d'archives (1600-1630 environ), CNRS - Université de Toulouse-Le-Mirail, collection "Méridiennes", 2006 (ISBN 978-2-912025-29-6).
  • Bruno Tollon, Guy Ahlsell de Toulza et Louis Peyrusse, Hôtels et demeures de Toulouse et du Midi toulousain, Drémil-Laffage, éditions Daniel Briand, 1997, p. 86-87 (ISBN 978-2903716516).
  • Catherine Bourdieu-Weiss, « Un architecte toulousain du XVIIe siècle : Claude Pacot », Annales du Midi, tome 113, no 234, 2001, p. 157–170.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Louise-Emmanuelle Friquart, Laure Krispin, Nathalie Prat et Karyn Zimmermann, « Fiche d'information détaillée Patrimoine Architectural: IA31116343 », sur le site Urban-Hist, Archives de Toulouse, 1996, 2005 et 2010, consulté le .