Hôtel de Lataste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel de Lataste
Ancien couvent de la Visitation
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Copropriété privée
Style
Matériau
Construction
Restauration
Commanditaire
Bertrand de Lataste
Propriétaire
Copropriété privée
Patrimonialité
Localisation
Pays
Division administrative
Subdivision administrative
Subdivision administrative
Commune
Adresse
25, rue Saint-Gilles
Coordonnées
Localisation sur la carte des Pyrénées-Atlantiques
voir sur la carte des Pyrénées-Atlantiques
Red pog.svg

L'hôtel de Lataste est un hôtel particulier datant du XVIIIe siècle situé dans la commune de Orthez.

Construit en 1780, à l'initiative de Bertrand de Lataste, riche marchand de canne à sucre puis transformé en couvent en 1920 par les sœurs de la Visitation.

Il est aujourd'hui une copropriété privée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bertrand de Lataste, riche négociant en canne à sucre ayant fait fortune à Saint-Domingue, reviens en Béarn vers 1777.

Après s'être marié, il décide la construction d'un vaste hôtel particulier dés 1780 et dont les travaux furent terminés en 1785.

A l'origine, le bâtiment était composé d'un vaste corps de logis en forme de "L" séparé des communs par une cour et fermé par un monumental portail de pierre.

Par de multiples unions successives, la demeure passa à la famille Dubroca vers 1850.

Le Capitaine Alfred de Vigny y séjourna en 1854 et c'est à cette occasion qu'il composa son poème "Le Cor".

En 1896, l'hôtel est vendu à la puissante famille des Nairac, riches négociants Bordelais.

En 1916, la famille Frossard qui en était devenu propriétaire entre temps vendit la propriété aux sœurs de la Visitation, lesquelles transformeront et agrandiront l'hôtel en 1920 pour en faire un couvent.

Le couvent sera revendu à la Ville en 1986.

Description[modifier | modifier le code]

Le bâtiment était à l'origine composé de deux ailes parallèles séparées par une cour fermée par un monumental portail.

L'aile Sud-Ouest, sur trois niveaux était réservée à l'habitation et donnait sur un vaste parc arboré, celle-ci était composé d'un pavillon central à trois travées et de deux extensions de trois travées chacune et flanquées de deux pavillons à deux travées chacun.

L'aile Nord-Est était quant à elle réservée aux communs, à savoir les cuisines, écuries et remises.

Le bâtiment fut largement remanié en 1920 par l'installation des sœurs de la Visitation qui le transformeront en couvent.

A cette occasion, une aile est créée pour relier les deux ailes primitives à laquelle viens ce coller un cloitre construit en enveloppe sur les anciennes façades donnant sur la cour.

Les anciennes cuisines et écuries font place à une chapelle, un réfectoire, une salle de réunion et un petit oratoire au premier étage.

Tandis que l'aile Sud-Ouest garde sa vocation de logement et accueille les cellules des sœurs, aile qui a été préalablement débarrassée de ses somptueux décors du XVIIIe siècle (parquets, lambris, cheminées de marbre et trumeaux "à la Watteau").

L'hôtel est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du 28 Novembre 2002, en totalité ainsi que les restes de son parc[1].

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

L'ancien couvent est aujourd'hui une copropriété privée.

Dans une partie de l'ancien parc ce trouve une maison de retraite.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice n°PA64000045 », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]