Hélène Ezanno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hélène Ezanno
Description de cette image, également commentée ci-après
Hélène Ezanno durant sa thèse au Laboratoire de Biochimie à Agrocampus Ouest à Rennes.
Fiche d'identité
Naissance (35 ans)
Taille 1,70 m (5 7)
Surnom Kaodan
Poste Pilier formation deuxième ligne
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2007-2013
2013-2017
Stade rennais rugby
Lille Métropole RC villeneuvois
? (?)
? (?)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2011-201?Drapeau : France France22 (?)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Hélène Ezanno, née le , est une joueuse internationale française de rugby à XV évoluant au poste de pilier, internationale en équipe de France depuis 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Cursus scolaire[modifier | modifier le code]

Doctorat[modifier | modifier le code]

Hélène Ezanno a réalisé sa thèse de doctorat au laboratoire de Biochimie et Nutrition Humaine d’AgroCampus Ouest à Rennes (Unité Sous Contrat INRA) entre janvier 2009 et mai 2012. Ses recherches ont porté sur les rôles biologiques des acides gras saturés, et plus particulièrement sur les fonctions physiologiques et cellulaires de l’acide myristique, un acide gras saturé présent dans la matière grasse laitière. Le financement de sa thèse a été assuré par le CNIEL (Centre national interprofessionnel de l'économie laitière).

  • In vitro. Les résultats obtenus pendant cette thèse ont mis en évidence l’effet activateur de l’acide myristique sur l’activité d’une enzyme (la dihydrocéramide delta4-désaturase) impliquée dans la biosynthèse des céramides. Hélène Ezanno a également montré la myristoylation (liaison covalente entre l’acide myristique et une protéine) d’une nouvelle protéine nommée MGRN1 (enzyme d’ubiquitination) et étudié les conséquences sur la fonction biochimique de cette protéine.
  • In vivo. Hélène Ezanno a mesuré les effets physiologiques d’un apport alimentaire en beurre par rapport à l'huile d’olive. Les résultats ont montré un effet positif de la matière grasse laitière sur la concentration plasmatique en cholestérol et sur l'enrichissement des tissus en acides gras polyinsaturés des familles omega 6 et omega 3.

Publications[modifier | modifier le code]

Au cours de sa thèse, Hélène Ezanno a participé à différents congrès et a notamment présenté ses résultats au 7e congrès du Groupe d’Etude et de Recherche en Lipidomique, à Anglet (4-6 octobre 2010). Elle a également publié une partie de ses résultats dans le journal Lipids (Ezanno, H., Le Bloc’h, J., Beauchamp, E., Lagadic-Gossmann, Legrand, P., Rioux, V. (2012). Myristic acid increases dihydroceramide delta4-desaturase 1 (DES1) activity in cultured rat hepatocytes. Lipids 47, 117-128).

Rugby[modifier | modifier le code]

Hélène Ezanno avec le Stade rennais rugby.

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

  • Première sélection en équipe de France le contre l'Écosse, match remporté sur le score de 53 à 3
  • 35 sélections en équipe de France féminine

Après sa carrière[modifier | modifier le code]

Depuis la saison 2016/2017, Hélène Ezanno entraine l'équipe réserve féminine du Lille Métropole RC Villeneuvois. Lorsqu'elle a commencé en tant qu'entraineur, l'équipe évoluait au plus petit niveau en Fédérale 2 féminine à XV et elle évolue désormais (depuis la saison 2017/2018) en fédérale 1 Féminine à XV.

Le , elle est élue au comité directeur de la Ligue régionale Hauts-de-France de rugby au sein de liste menée par Jean-Louis Lamy, président sortant du comité des Flandres de rugby[1].

En 2018 et 2019, elle est nommée chef de délégation de l'équipe de France des moins de 20 ans féminine[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ligues Régionales : Les Comités Directeurs ! », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 25 septembre 2018)
  2. « Equipes de France féminines : Les groupes », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 28 décembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]