Groupe d'armées Don

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le groupe d'armées Don (en allemand : Heeresgruppe Don) est un regroupement d'armées allemandes et roumaines de la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale.

Le groupe d'armées du Don a été créé le à partir de l’État-Major de la 11e armée à la suite de l'encerclement des forces de l'Axe à Stalingrad. Le groupe d'armées n'a duré que jusqu'en février 1943, lorsqu'il fut renommé groupe d'armées Sud.

Il a été créé pour tenir la jonction entre le groupe d'armées A et le groupe d'armées B.

Il se composait de la 6e armée qui regroupait toutes les unités prises dans la poche de Stalingrad, et du nord au sud du front défendu, du détachement d'armée Hollidt, de la 3e Armée roumaine et de la 4e Armée de Panzers, cette dernière subordonnant la 4e Armée roumaine.

Par la suite, le regroupement d'armée se vit rattacher en janvier 1943 le détachement d'armée Fretter-Pico à l'ouest du détachement d'armée Hollidt, puis récupéra la 1. Panzer-Armee vers la fin janvier 1943 alors qu'elle évacue le Caucase, et est envoyée sur l'aile ouest du groupe d'armées. Le les derniers éléments existants encore à Stalingrad déposent les armes, mettant fin à l'existence de la 6e armée.

Le rôle du groupe d'armée a été l'attaque des forces soviétiques pour mettre un terme au siège de Stalingrad et de reprendre les positions occupées (opération Wintergewitter). Après l'échec de cette opération et le déclenchement de l'opération Petite Saturne soviétique, le groupe d'armées Don retraite vers l'Ukraine, étant pressée sur son front et menacée sur ses arrières par l'effondrement du groupe d'armées B sur le Don, mais devant permettre le repli des unités du groupe d'armées A dans le Caucase.

Au moment de sa redésignation, le groupe d'armées est passé à l'ouest du Mious et son aile ouest est débordée par les forces soviétiques qui cherchent à atteindre le Dniepr à Zaporojié et Dnipropetrovsk, sur le point de couper le ravitaillement du groupe d'armées. La 4. Panzer-Armee, libérée par le repli sur le Mious, y est envoyé par le chef du groupe d'armées qui prépare une contre offensive.

Commandement suprême et chef d'état-major[modifier | modifier le code]

Date Commandant Chef d'État major
21 novembre 1942 au 12 février 1943 Generalfeldmarschall Erich von Manstein Generalmajor Friedrich Schulz

Organisation[modifier | modifier le code]

Unités faisant partie du groupe d'armées

Date Armées
1942
Détachement d'armée Hollidt, 3e armée (Roumanie), 6. Armee, 4. Panzer-Armee (dont 4e armée (Roumanie))
1943
Détachement d'armée Hollidt, 3e armée roumaine, 6. Armee, 4. Panzer-Armee
1. Panzer-Armee, détachement d'armée Fretter-Pico, détachement d'armée Hollidt, 3e armée roumaine, 4. Panzer Armee (dont 4e armée roumaine), 6. Armee

Sources[modifier | modifier le code]