Gordon Plotkin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gordon D. Plotkin)
Aller à : navigation, rechercher
Gordon David Plotkin
Description de cette image, également commentée ci-après

Gordon Plotkin à la conférence MFCS en 2005

Naissance
Glasgow
Nationalité britannique
Domaines Logique, Informatique théorique, Mathématiques
Institutions University of Edinburgh
Formation Université de Glasgow (B.Sc.), Université d'Édimbourg (PhD)
Directeur de thèse Rodney Burstall
Renommé pour sémantique opérationnelle, théorie des domaines
Distinctions Fellow de la Royal Society, Milner Award (en) (2012), Prix EATCS (2014)
Site Page personnelle, Page à l'université d'Édimbourg

Gordon David Plotkin, né le 9 septembre 1946 à Glasgow, est un informaticien théoricien britannique.

Carrière[modifier | modifier le code]

Gordon Plotkin étudie à l'université de Glasgow et à l'University of Edinburgh avec un diplôme de Bachelor en 1967 et un doctorat en informatique en 1972 sous la direction de Rodney Burstall (en) avec un travail intitulé « Automatic methods of inductive inference »[1]. Il devient professeur à Édimbourg, où il crée, avec Burstall et Robin Milner, le Laboratory for Foundations of Computer Science (LFCS).

Recherche[modifier | modifier le code]

Il est connu pour avoir introduit le concept de sémantique opérationnelle structurelle (SOS), aussi appelée Small Step Semantics en théorie des langages de programmation. Il travaille également en sémantique dénotationnelle, théorie des types, théorie des domaines et analyse catégorielle, plus généralement en théorie de la démonstration, sémantique des langues naturelles, algèbres de processus et modèles informatiques en biologie et chimie.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Il est Fellow de la Royal Society of Edinburgh, Fellow de la Academia Europaea, et a reçu un Royal Society Wolfson Research Merit Award (en).

Travaux (sélection)[modifier | modifier le code]

  • « A structural approach to operational semantics », Journal of Logic and Algebraic Programming, vol. 60-61,‎ , p. 17-139
    Réimpression du rapport éponyme du Computer Science Department, Université d'Aarhus, 1981, avec une introduction de Plotkin: « The Origins of Structural Operational Semantics », ibid. pages 3-15.
  • (avec John C. Mitchell), « Abstract types have existential type », ACM Transactions on Programming Languages and Systems, vol. 10, no 3,‎ , p. 470-502.
  • Martín Abadi, Michael Burrows, Butler Lampson et Gordon Plotkin, « A calculus for access control in distributed systems », ACM Transactions on Programming Languages and Systems, vol. 15, no 4,‎ , p. 706-734 (DOI 10.1145/155183.155225, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]