Glen Ellen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Glen Ellen
Arnold Drive, rue principale de Glen Ellen.
Arnold Drive, rue principale de Glen Ellen.
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de la Californie Californie
Comté Sonoma
Démographie
Population 784 hab. (2010)
Densité 144 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 21′ 52″ Nord 122° 31′ 52″ Ouest / 38.364444444444, -122.53111111111
Altitude 77 m
Superficie 544,8 ha = 5,448 km2
· dont terre 5,445 km2 (99,94 %)
· dont eau 0 km2 (0,06 %)

Géolocalisation sur la carte : Californie

Voir sur la carte administrative de Californie
City locator 14.svg
Glen Ellen

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Glen Ellen

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Glen Ellen

Glen Ellen est un « lieu désigné par recensement » (census-designated place) dans la Sonoma Valley, Comté de Sonoma en Californie aux États-Unis.

En 2010, Glen Ellen compte 784 habitants.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Glen Ellen renverrait au prénom de la femme d’un pionnier s’étant établi dans la région en 1859.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle, Glen Ellen connaît avec l’arrivée du train un vif essor économique et touristique. La ville ne compte alors pas moins d’une dizaine de saloons et cinq hôtels, dont l’hôtel Chauvet décrit ci-dessous. Cette période faste va s’achever avec le déclin de l’activité ferroviaire. Le dernier train pour Glen Ellen est supprimé en 1941[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Glen Ellen se situe à environ 10 km au nord-ouest de la ville de Sonoma. Sa superficie est de 5,4 km2. Son altitude moyenne est de 77 m. La commune est arrosée par la principale rivière de la Sonoma Valley, la Sonoma Creek.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Joshua Chauvet.
Jack London en 1900.
  • Joshua Chauvet (1822-1908)[2], self-made man français ; arrivé sans le sou à San Francisco, il s’installe à Glen Ellen, Californie, en 1856, où il connaît la réussite dans diverses entreprises commerciales (boulangerie, viticulture...) ; plusieurs bâtiments de la ville témoignent encore aujourd’hui de cette activité florissante. Il meurt à Glen Ellen le 22 mai 1908[3].
  • Jack London (1876-1916), écrivain américain ; passe à Glen Ellen les dernières années de sa vie et y meurt le 22 novembre 1916.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Jack London State Historic Park

Ce parc créé en 1959 abrite un musée dédié à l’écrivain, les ruines de Wolf House - demeure de 26 pièces que Jack London fit construire mais dans laquelle il ne vécut jamais, celle-ci ayant été détruite par un incendie avant son installation -, sa tombe et le cottage dans lequel il finit ses jours le 22 novembre 1916[4].

  • Saloon Chauvet (1905)

Cette construction en brique à un étage abritait autrefois une épicerie. C’est aujourd’hui une brasserie, le London Lodge Saloon.

  • Hôtel Chauvet[5] (1906)
Hôtel Chauvet, Glen Ellen.

Édifiée en 1906 par Joshua Chauvet, cette élégante construction en brique jaune de deux étages[6] voit le jour dans un contexte de fort développement touristique. Les deux lignes de chemin de fer alors existantes peuvent déverser jusqu’à 3000 visiteurs par week-end. On compte alors à Glen Ellen pas moins de cinq hôtels[7] et huit saloons. Au rez-de-chaussée de l’hôtel Chauvet se trouvent un restaurant et un bar - dont Jack London est probablement l’un des habitués -, au premier des chambres d’hôtes et au second et dernier étage une piste de danse en bois d’érable de 140 m². L’entrée est protégée par un porche et l’hôtel arbore un balcon filant au premier étage. En 1918, l’hôtel Chauvet est considéré comme le plus grand de la ville[8]. La prohibition et le déclin du tourisme ferroviaire auront raison de ce succès. Après une période d’abandon, l’hôtel est racheté en 1996 par ses actuels propriétaires et transformé en résidence de luxe[9]. Au fil du temps, l’hôtel porte différents noms : Chauvet Hotel, Glen Ellen Hotel, Four Nations Restaurant...

  • Maison Chauvet[10] (1906)

Cette jolie maison abrite aujourd’hui un cabinet d’avocats.

  • Jardin botanique Quarryhill

Fondé en 1987, ce jardin abrite notamment l’une des plus grandes collections de plantes asiatiques du monde.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. NoeHill Travels in California
  2. Fils de meunier, J. Chauvet est né le 20 juillet 1822 à Saint-Jean-sur-Moivre (Marne) ; selon son acte de naissance, il a pour prénom Josué.
  3. Société historique de Glen Ellen
  4. San Francisco, Le Routard, 2016-2017, Hachette, page 249.
  5. Site historique référencé par le comté de Sonoma sous le no 86 ; l’hôtel Chauvet figure également dans le National Register of Historic Places sous le numéro 90117.
  6. Les Américains en comptent trois, incluant le rez-de-chaussée.
  7. Hôtels Glen Ellen, Riverside, Mervyn, Roma, Chauvet...
  8. Société historique de Glen Ellen
  9. The Chauvet
  10. Site historique référencé par le comté de Sonoma sous le no 65.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]