Gisulf Ier du Frioul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire image illustrant le Haut Moyen Âge
image illustrant une personnalité image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant l’histoire, le Haut Moyen Âge et une personnalité italienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gisulf.

Le duc Gisulf Ier du Frioul (ou Gisolf, en italien : Gisulfo) est un noble lombard de sang royal de la seconde moitié du VIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Croix trouvée dans une tombe du cimetière de San Giovanni de Cella, traditionnellement attribuée à Gisulf.

Neveu du roi des Lombards Alboïn, Gisulf, bon chef de guerre et « ...homme de toutes les situations... » selon Paul Diacre, est également un maréchal du roi. Peu après l'invasion lombarde de l'Italie (printemps 568), il reçoit de son oncle la direction du duché du Frioul, le premier érigé par les Lombards, avec la cité de Cividale pour chef-lieu (569). Cet important duché, par sa situation stratégique, permet de contrôler la frontière du royaume face aux éventuelles incursions des Avars de Pannonie, des Slaves d'Istrie et d'Illyrie, et celles des Byzantins.

Gisulf du Frioul meurt vers 580, probablement âgé d'une quarantaine d'années tout au plus, et laissant au moins un jeune fils nommé Gisulf, qui est évincé par Grasulf, oncle (?) de ce dernier.

Sources primaires[modifier | modifier le code]

Sources secondaires[modifier | modifier le code]