Gilles Bisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant un homme politique image illustrant canadien
Cet article est une ébauche concernant un homme politique canadien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Gilles Bisson
Gilles Bisson
Gilles Bisson
Fonctions
Député de Timmins—Baie James
à l'Assemblée législative de l'Ontario
En fonction depuis le
Prédécesseur Premier élu
Député de Cochrane-Sud
à l'Assemblée législative de l'Ontario
En fonction depuis le à 1999
Prédécesseur Alan Pope
Successeur Circonscription abolie
Biographie
Nom de naissance Gilles Bisson
Date de naissance
Lieu de naissance Timmins, Ontario
Parti politique Nouveau Parti Démocratique
Conjoint Murielle Bisson

Gilles Bisson (né le 14 mai 1957 à Timmins en Ontario au (Canada), est un politicien franco-ontarien et membre de la législative du NPD à l'Assemblée législative de l'Ontario.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gilles Bisson a été élu pour la première fois à l'Assemblée législative en 1990 et il a occupé plusieurs fonctions au sein du gouvernement du NPD.

Il a été adjoint parlementaire du ministre au Développement du Nord et des mines et du ministre des affaires francophones. Gilles a été nommé par le premier ministre sur le comité du cabinet du Gouvernement de l'Ontario pour l'accord de libre échange nord américain en 1993.

Présentement, Gilles est le critique du parti pour les Affaires francophones, les Richesses naturelles, le Transport et les Affaires autochtones. Il est aussi le whip du caucus néo-démocrate.

Citation[modifier | modifier le code]

« Si on écoutait la proposition de M. Hudak, Albert Einstein n'aurait jamais fini l'université. »

— Déclaration de Bisson concernant une proposition du chef du Parti conservateur de l'Ontario, Tim Hudak, de punir les étudiants obtenant de mauvaises notes en réduisant leurs prêts et bourses[1].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié à Murielle Bisson, avec qui il a eu deux filles, Julie et Natalie. Il a aussi des petits enfants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le parti conservateur veut punir les mauvais élèves », sur www.radio-canada.ca (consulté le 12 février 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]