Gibloux (montagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gibloux.

Gibloux
Carte sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 1 205 m, Gibloux
Massif Préalpes fribourgeoises
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Fribourg
Districts Glâne, Sarine, Gruyère
Géologie
Roches Molasse, conglomérat
Le Gibloux en hiver.

Le Gibloux est une chaîne de collines des préalpes fribourgeoises, orienté du sud-ouest au nord-est et situé à la frontière des districts de la Glâne, de la Sarine et de la Gruyère, dans le canton de Fribourg.

Son nom en allemand, pratiquement plus utilisé de nos jours, est Gibel.

Situation[modifier | modifier le code]

La chaîne du Gibloux s'étend depuis le lac de la Gruyère jusqu'à La Neirigue dans la direction est-ouest et du plateau fribourgeois au bassin de Bulle dans la direction nord-sud.

L'extrémité sud-ouest est constituée par le Derbali (1 072 mètres d'altitude) et la Joux de Pra Fillieux (1 069 mètres). Entre les deux, à 950 mètres d'altitude, se trouve l'étang des Bugnons où se jette le ruisseau Gérignoz.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention du Gibloux date de 1141 sous le nom de monte Iubleur. Par la suite, il sera successivement baptisé monte Iublors (en 1143) puis Jublors (en 1239). La chaîne ne subit qu'une faible colonisation humaine et ne connait qu'une exploitation sylvicole.

De nos jours le Gibloux est connu comme lieu de randonnée. À son sommet se trouve une tour radio et télévision de 118 mètres, offrant au public une plateforme située à 37 mètres de hauteur qui offre un panorama sur la Gruyère, les Alpes et le massif du Jura. On y trouve également une exposition permanente qui offre une vue d'ensemble sur la géologie et la géographie de la région, ainsi qu'un sentier botanique éducatif. En hiver, le ski de fond est pratiqué sur les pentes douces de la chaîne. Le festival du Gibloux est organisé sur la commune de Vuisternens-en-Ogoz, chaque été de 1987 à 2015[1].

Source[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Wyser, « Carton plein pour le Gibloux », La Liberté,‎ (lire en ligne)