General Electric Company

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

General Electric Company
logo de General Electric Company

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social CoventryVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité IngénierieVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits ÉlectroniqueVoir et modifier les données sur Wikidata

General Electric Company plc (GEC) était une entreprise anglaise spécialisée dans l'électronique grand public et de défense, les télécommunications, l'énergie électrique et l'ingénierie, fondée en 1886 et disparue en 1999.

Historique[modifier | modifier le code]

Démembrement et disparition[modifier | modifier le code]

En 1989, une filiale du groupe, GEC Power Systems, fusionne avec Alsthom, filiale de la Compagnie générale d'électricité (CGE) et prend le nom de GEC-Alsthom, une coentreprise paritaire franco-britannique, filiale commune de GEC et de la Compagnie générale d'électricité (qui prend la dénomination Alcatel Alsthom en 1991)[1].

Dans les années 1990, l'opinion financière n'est plus aux sociétés organisées en conglomérat, préconisant une stratégie autour d'un secteur principal.

En 1998, GEC et Alcatel-Alsthom, les deux maisons mères décident de vendre en bourse la majorité (52 %) du capital de GEC-Alsthom, en conservant chacune 24 %:

Fin 1998, GEC-Alsthom devient une société indépendante, se renomme Alstom.

En 1998, GEC prend le contrôle de GPT, numéro un britannique de la construction d'équipements de télécommunications, pour 700 millions de livres, en vue de le fusionner avec son autre filiale de télécoms et de défense Marconi SpA.

L'ensemble des activités va être regroupé sous l'égide d'une nouvelle branche baptisée Marconi Communications[2].

GEC faisait partie de l'indice FTSE 100, jusqu'à ce que soit vendue son activité de défense, Marconi Electronic Systems (MES), ou GEC-Marconi, à British Aerospace en 1999.

GEC devient Marconi Corporation[modifier | modifier le code]

En 1999, l'entreprise poursuit son recentrage sur les télécommunications elle est alors renommée Marconi Corporation plc.

En 2001, Marconi Corporation sera frappé par l'éclatement de la bulle internet. En juillet, Marconi voir son cours s'effondrer de plus de 50%[3]. Le fabricant britannique d'équipements de télécommunications, s'était très lourdement endetté au plus haut de la bulle internet[4].

En 2001, Alcatel et Marconi Communications Plc cèdent leurs parts (24 % chacun) dans Alstom.

En 2005, Ericsson achète Marconi Communications plc pour ses activités principales dans les télécommunications. L'activité dans les systèmes et services de l'industrie du transport est renommée Telent Limited.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Vers Alcatel Alsthom », sur pierre-suard.com
  2. Pierre de Gasquet, « GEC rachète les 40 % de Siemens dans GPT pour 7 milliards de francs », Les Echos, (consulté le 23 décembre 2020)
  3. « Télécoms : Marconi pourrait être acheté », L'Usine nouvelle, (consulté le 23 décembre 2020)
  4. « Marconi comble une partie de ses pertes », Les Echos, (consulté le 23 décembre 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]