Gemmyo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gemmyo
logo de Gemmyo
Logo de la marque

Création 9 août 2011
Forme juridique Société par actions simplifiée
Slogan Jeune & Joaillier
Siège social Paris 75010
Drapeau de France France
Direction Sté Lapile 538 267 923 (Pauline Laigneau)

Sté Nariman 538 110 628 (Charif Debs)

Actionnaires Fondateurs, Business Angels
Activité Vente à distance sur catalogue spécialisé (APE 4791B)
Produits Bijoux
Effectif 25 à 49 salariés (tranche INSEE)
SIREN 533 715 314
Site web https://www.gemmyo.com

Chiffre d'affaires Comptes non disponibles[1],[2]

Gemmyo[3] est une entreprise qui conçoit, fabrique, distribue et vend des bijoux. Créée en , elle anime notamment un site internet de joaillerie par lequel est effectué le commerce électronique de l'ensemble de ses bijoux. Bâtie sur une architecture en Lean manufacturing, la société propose des produits personnalisés et une fabrication à la commande. La fabrication des pièces de joaillerie a lieu dans des ateliers situés en France[4],[5].

Dates clés[modifier | modifier le code]

La bijouterie Gemmyo est fondée en par Pauline Laigneau (ENS – HEC), Charif Debs (Centrale – Harvard), Malek Debs (X-Ponts), Alexis Joseph (ISEP - ESCP) et Fanny Boucher (GIA)[6],[7],[8],[9]. La version bêta du site de vente en ligne est lancée en [10].

  • En , la société effectue une levée de fonds de 340 000 € auprès de divers Business Angels, dont notamment David Maruani (ancien PDG de Gérard Darel), Justin Ziegler et François Rousseau (tous deux cofondateurs de PriceMinister) ainsi que Cyril Vermeulen (cofondateur d'AuFeminin)[11].
  • En , un nouveau tour de financement auprès d'investisseurs particuliers est réalisé pour un montant total de 600 000 €[12]. Le site internet est lancé auprès du grand public en [13].
  • En , la société clôt une levée de fonds de 3,1 M€ auprès du fonds d’investissement Alven Capital, afin de financer son développement industriel, sa croissance et son développement international[14].
  • En , la Société reçoit le Prix de la Stratégie Digitale du Comité Francéclat (Comité Professionnel de Développement de l'Horlogerie, de la Bijouterie, de la Joaillerie, de l'Orfèvrerie et des Arts de la Table)[15].
  • En , le site d’Alven Capital mentionne une vente de leur participation à des acquéreurs non identifiés[16].

Seul le chiffre d'affaires de l'année clôturée au est connu (32 k€). De 2013 à 2015, les comptes ne sont pas déposés au greffe du tribunal de commerce; de 2016 à 2018, ils le sont mais font l'objet d'une demande de confidentialité qui les rend non révélables[2].

Affiliations[modifier | modifier le code]

Gemmyo est adhérent de l'Union Française de la Bijouterie, Joaillerie, Orfèvrerie, des Pierres et des Perles (UFBJOP)[17], le syndicat de référence pour la joaillerie en France. La dirigeante Pauline Laigneau fait partie du Comité Stratégique de filière Mode & Luxe au sein du Conseil National de l’Industrie au titre de Directeur Général chez Gemmyo[18].

Particularismes du Business Model[modifier | modifier le code]

Technologie 3D[modifier | modifier le code]

À la création de l'entreprise, toutes les images produit présentées sur le portail de Gemmyo étaient issues d’un moteur d’imagerie 3D, qui permettait de présenter un même design dans des centaines de combinaisons différentes de couleur de métal et de pierre[19],[20]. L’informatique imitait les propriétés optiques des matériaux (indice de réfraction, nombre d’Abbe…), et des objectifs d’appareil photographique (phénomènes de profondeur de champ, d’éblouissement…) pour générer des images photoréalistes de produits virtuels. Incidemment, les fichiers utilisés pour la visualisation sur le site Internet étaient utilisés pour l’impression 3D (stéréolithographie) des cires qui serviront ensuite à la fabrication du bijou, selon la technique traditionnelle de la fonte à cire perdue[21],[22]. En 2019, le site de Gemmyo ne semble plus utiliser de rendus 3D pour la présentation de ses pièces de joaillerie, et a recours à des photos traditionnelles.

Lean Manufacturing[modifier | modifier le code]

Le passage d’une commande par un client provoque l’achat des matières premières et, sous 24 h, le lancement de la fabrication dans des ateliers de joaillerie français. L’entreprise ne possède donc pas de stock et réduit un besoin en fonds de roulement typiquement élevé dans le secteur de la joaillerie[23].

Modèle de distribution[modifier | modifier le code]

En 2014, Gemmyo utilisait exclusivement son portail Internet pour vendre ses produits. En 2015 toutefois, l’entreprise ouvre une première boutique à Paris[24]. En 2017, Gemmyo ouvre un deuxième point de vente à Lyon[25],[26], puis en 2019, un troisième à Toulouse[27]. La marque a également testé la distribution de joaillerie via un corner en grand magasin[28].

Collaborations notables[modifier | modifier le code]

Gemmyo s’est fait remarquer à l'occasion d'une collaboration avec l’agence de publicité parisienne BETC pour une campagne de communication lancée en et faisant figurer un chat rose[29],[30],[31].

La marque a collaboré avec la maison Fauchon[32], la maison Pradier[33], et Dalloyau[34],[35].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.societe.com/societe/gemmyo-533715314.html
  2. a et b « Gemmyo : fiche d'identité de Gemmyo au Greffe du tribunal de Commerce de Paris », sur www.infogreffe.fr (consulté le 13 décembre 2019)
  3. « Gemmyo : informations comptables et financières », sur www.societe.com (consulté le 3 juin 2019)
  4. (en) « Digital venture combines 3D printing with savoir faire », sur www.ft.com (consulté le 19 mars 2015)
  5. « Le joaillier Gemmyo diversifie ses modes de vente », sur www.lesechos.fr, (consulté le 13 décembre 2019)
  6. Constituez votre "Dream Team", magazine Management no 212 • Octobre 2013 • pages 64-67
  7. P. Laigneau, sa bijouterie en ligne pourrait faire un casse, magazine Capital no 251 • Août 2012 • page 35
  8. Challenges, « Les 7 start-up les plus prometteuses de France », Challenges,‎ (lire en ligne, consulté le 19 avril 2018)
  9. (en-US) « Gemmyo.com lève 3.1M€ auprès d’Alven Capital – Alven », Alven,‎ (lire en ligne, consulté le 19 avril 2018)
  10. Gemmyo, des bijoux sur mesure, journal Aujourd'hui en France • 12 mai 2014
  11. Gemmyo, les bijoux de famille de la levée de fonds, magazine Entreprendre no 274 • Octobre 2013 • page 85
  12. Crunchbase, base de données de référence des startups • Gemmyo
  13. Les deux forces de Gemmyo sont l'intégration verticale et la personnalisation sur Journal du Net
  14. Alven Capital s'empare des pierres precieuses de Gemmyo sur LeMonde
  15. Francéclat a créé un Prix de l’Innovation Digitale et récompensé le 18 février dernier les lauréats de cette première édition
  16. « Portefeuille d'Alven Capital », sur www.alven.co (consulté le 13 décembre 2019)
  17. « Annuaire de l'UFBJOP », sur www.union-bjop.com (consulté le 13 décembre 2019)
  18. « Document de référence de la filière Mode et Luxe du Conseil National de l'Industrie », sur www.entreprises.gouv.fr (consulté le 13 décembre 2019)
  19. Gemmyo propose un catalogue produits virtuels et en 3D, dans journal les Echos du 26/09/2012
  20. Ils impriment en 3D le bijou de vos rêves, magazine Capital no 267 • Decembre 2013
  21. Le Luxe made in France, magazine CB News no 26 • Décembre 2013
  22. Quand l'impression 3D fait naitre de nouveaux business models sur 01net
  23. [vidéo] Vidéo : Gemmyo dans Good Morning Business sur BFM
  24. « Comment la start-up Gemmyo veut bousculer la joaillerie sur Internet », sur challenges.fr (consulté le 13 décembre 2019)
  25. « Gemmyo poursuit son développement en retail », sur fr.fashionnetwork.com/, (consulté le 13 décembre 2019)
  26. « Une nouvelle joaillerie rue Jean de Tournes », sur www.leprogres.fr/, 2017-16-09 (consulté le 13 décembre 2019)
  27. « Gemmyo l'anti-joaillier, chronique d'effectuation », sur www.forbes.fr/, (consulté le 13 décembre 2019)
  28. « Gemmyo se teste en grand magasin », sur fr.fashionnetwork.com, (consulté le 5 juillet 2018)
  29. « Gemmyo à l'affiche avec BETC Start-up Lab », sur www.cbnews.fr/, (consulté le 13 décembre 2019)
  30. « La PME Gemmyo investit massivement dans le métro », sur www.chefdentreprise.com/, (consulté le 9 mars 2015)
  31. « Dans les coulisses de Gemmyo », sur www.creads.fr/, (consulté le 13 décembre 2019)
  32. « La Maison de joaillerie Gemmyo s’associe à Fauchon pour la Fashion Week », sur fr.fashionnetwork.com/ (consulté le 13 décembre 2019)
  33. « Fêtes des mères, les parfaits cadeaux pour la gâter » (consulté le 13 décembre 2019)
  34. « 8 recettes terriblement gourmandes pour la galette des rois », sur www.cosmopolitan.fr/, (consulté le 13 décembre 2019)
  35. « Les galettes des rois les plus chics de 2018 », sur www.vanityfair.fr/, (consulté le 13 décembre 2019)