Gaz de réservoir compact

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un schéma comparatif entre le gaz de réservoir compact et les autres types de gaz.

Le gaz de réservoir compact (en anglais : tight gas) est un gaz naturel produit à partir de roches-réservoirs si peu perméables qu'une fracturation hydraulique est nécessaire pour en assurer une production rentable.

Les gisements de gaz de réservoir compact sont généralement caractérisés par une perméabilité inférieure à 0,1 millidarcy (mD) et une porosité inférieure à 10%[1],[2].

Les réservoirs compacts sont généralement des grès et, plus rarement, des calcaires. Le gaz de réservoir compact est considéré comme un gaz non conventionnel.

Le gaz de schiste, également appelé gaz de roche-mère est un autre gaz non conventionnel. Les argiles ou marnes roches-mères (appelées souvent improprement schistes) qui contiennent ce gaz ont une très faible perméabilité et une faible porosité, mais le gaz de schiste est la plupart du temps défini séparément du gaz de réservoir compact.

Exemples[modifier | modifier le code]

Quelques exemples de gisements de gaz de réservoir compact :

Voir aussi [modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ben E. Law and Charles W. Spencer, 1993, « Gas in tight reservoirs-an emerging major source of energy » in David G. Howell (ed.), The Future of Energy Gasses, US Geological Survey, Professional Paper 1570, p.233-252
  2. (en) Ali Sharif, Tight gas resources in Western Australia, Western Australia Department of Mines and Petroleum, Septembre 2007
  3. (en) Alan Petzet, « "Wintershall starts Dutch North Sea tight gas flow," », sur Oil and Gas Journal, 6 mars 2012.
  4. Collectif citoyen « Halte aux Forages Vaud », « Forage de Noville par Petrosvibri », mai 2016 (page consultée le 4 septembre 2016).
  5. Céline Zünd, « Le Gros-de-Vaud miné par les forages », Le Temps, mercredi 24 juin 2015 (page consultée le 4 septembre 2016).
  6. Aïna Skjellaug, « Vaud, le canton qui rêvait de s’enrichir grâce au gaz », Le Temps, lundi 25 juillet 2016 (page consultée le 4 septembre 2016).