Gare de Port-Sainte-Marie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Port-Sainte-Marie
Image illustrative de l’article Gare de Port-Sainte-Marie
Localisation
Pays France
Commune Port-Sainte-Marie
Adresse Avenue Robert Philippot
47130 Port-Sainte-Marie
Coordonnées géographiques 44° 15′ 01″ nord, 0° 23′ 26″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Nouvelle-Aquitaine
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Bordeaux-Saint-Jean à Sète-Ville
Port-Sainte-Marie à Riscle
Voies 3 (+ voies de service)
Quais 2 (dont un central)
Altitude 41 m
Historique
Mise en service 29 mai 1856

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Port-Sainte-Marie

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Port-Sainte-Marie

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

(Voir situation sur carte : Lot-et-Garonne)
Port-Sainte-Marie

La gare de Port-Sainte-Marie est une gare ferroviaire française de la Bordeaux-Saint-Jean à Sète-Ville, située sur le territoire de la commune de Port-Sainte-Marie dans le département de Lot-et-Garonne en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est mise en service en 1856 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne (Midi).

C'est une gare voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) du réseau TER Nouvelle-Aquitaine, desservie par des trains express régionaux.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 41 mètres d'altitude, la gare de bifurcation de Port-Sainte-Marie est située au point kilométrique (PK) 115,609 de la ligne de Bordeaux-Saint-Jean à Sète-Ville, entre les gares ouvertes d'Aiguillon et d'Agen, historiquement la gare suivante est celle de Fourtic (fermée)[1]. Elle est également l'origine de la ligne de Port-Sainte-Marie à Riscle utilisée partiellement pour le trafic du fret.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station de Port-Sainte-Marie est mise en service le 29 mai 1856 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne (Midi), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Tonneins à Valence-d'Agen de son chemin de fer de Bordeaux à Cette[2].

La compagnie du Midi indique, pour Port-Sainte-Marie, une recette de 162 476 francs en 1874[3] et de 168 314 francs en 1876[4].

En 2014, c'est une gare voyageurs d'intérêt local (catégorie C : moins de 100 000 voyageurs par an de 2010 à 2011), qui dispose de deux quais (dont un central) et une traversée de voie à niveau par le public (TVP)[5].

En 2014, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare était de 52 920 voyageurs[6].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert du lundi au vendredi et fermé les samedis dimanches et jours fériés. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport TER[7].

Un passage à niveau planchéié permet la traversée des voies et l'accès aux quais[5].

Desserte[modifier | modifier le code]

Port-Sainte-Marie est une gare voyageurs du réseau TER Nouvelle-Aquitaine, desservie par des trains express régionaux de la relation Bordeaux - Langon - Agen (ligne 47)[8].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[7].

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[9] (desserte d'installations terminales embranchées).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [640/1] Bordeaux - Agen », p. 39.
  2. François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 1 (1864-1870), Palau, , 239 p. (ISBN 2-950-94211-3), « 2.5 Tonneins-Valence d'Agen : 29 mai 1856 », p. 144.
  3. Conseil Général de Lot-et-Garonne, Rapports et délibérations, (lire en ligne), « Séance du 21 août 1875 : les recettes effectuées dans les gares et haltes du réseau du Midi », p. 399.
  4. Conseil général de Lot-et-Garonne, Rapports et délibérations, (lire en ligne), « Chemins de fer en exploitation », p. 15.
  5. a et b SNCF, « Document de référence des gares de voyageurs révisé pour l'horaire de service 2014 : Version 6 au 9 mars 2014 » [PDF], sur Gares & Connexions, (consulté le 30 septembre 2014).
  6. « Fréquentation en gares en 2014 – Port-Sainte-Marie », sur SNCF Open Data, traitement du 26 avril 2016 (onglet informations) (consulté le 3 novembre 2016).
  7. a et b SNCF, « Services & Gares / Gare Port-Ste-Marie », sur http://www.ter.sncf.com/, (consulté le 30 septembre 2014).
  8. SNCF, « ligne 47 Bordeaux-Langon-Marmande-Agen 06 juil au 13 déc 2014 [MAJ 2 juillet 2014] » [PDF], sur http://cdn.ter.sncf.com/, (consulté le 30 septembre 2014).
  9. Site Fret SNCF : la gare de Port-Sainte-Marie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Bordeaux
ou Marmande
Aiguillon TER Nouvelle-Aquitaine Agen Agen