Gare de Boves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boves
Image illustrative de l'article Gare de Boves
Les voies, les quais et la passerelle.
Localisation
Pays France
Commune Boves
Adresse Rue du Général-Leclerc
80440 Boves
Coordonnées géographiques 49° 50′ 47″ nord, 2° 23′ 53″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Hauts-de-France
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Nord à Lille
Ormoy-Villers à Boves
Voies 3
Quais 2 (dont 1 central)
Altitude 43 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Autobus Ametis

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Boves

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Boves

Géolocalisation sur la carte : Somme

(Voir situation sur carte : Somme)
Boves

La gare de Boves est une gare ferroviaire française des lignes Paris – Lille et Ormoy-Villers – Boves, située sur le territoire de la commune de Boves, dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Elle est mise en service en 1846, par la Compagnie du Nord.

C'est une halte voyageurs de la SNCF, du réseau TER Hauts-de-France.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Entre les gares de Boves et de Longueau : les voies de la ligne Paris - Lille (à gauche) et la voie unique de la ligne Amiens - Compiègne (à droite).
Entre les gares de Boves et de Longueau : les voies de la ligne Paris – Lille (à gauche) et la voie unique de la ligne Amiens – Compiègne (à droite).

Établie à 43 mètres d'altitude, la gare de Boves est située au point kilométrique (PK) 122,008 de la ligne de Paris-Nord à Lille, entre les gares de Dommartin – Remiencourt et de Longueau. C'est une gare de bifurcation, aboutissement (au PK 143,337) de la ligne d'Ormoy-Villers à Boves, après la gare de Thézy-Glimont.

Elle fait ainsi partie du cœur de l'étoile ferroviaire amiénoise (deux branches sur huit).

Histoire[modifier | modifier le code]

Bâtiment voyageurs, aujourd'hui fermé.
Ancien bâtiment voyageurs.

La « station de Boves », est officiellement mise en service le par la Compagnie des chemins de fer du Nord, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne de Paris à Lille et Valenciennes. Elle est établie, entre les stations d'Ailly-sur-Noye et d'Amiens, à environ 139 kilomètres de Paris[1],[2].

Les voies sont électrifiées sur la section de Creil à Longueau le .

La gare est également desservie par la voie unique de la ligne d'Ormoy-Villers à Boves, autrefois surnommée ligne du charbon et maintenant empruntée en partie par la relation de Compiègne à Amiens qui a bénéficié d'un programme d'amélioration financé dans le cadre du 12e contrat de plan État-région.

Les deux infrastructures ferroviaires sont désormais indépendantes, et plus aucun appareil de voie ne les relie dans le secteur de la gare. La cour aux marchandises est déferrée, et le personnel SNCF a été supprimé.

Outre les deux quais en service, il subsiste des vestiges d'un quai supplémentaire, qui desservait également la ligne de Compiègne lorsque celle-ci était à double voie[3], ainsi qu'on peut le constater sur des cartes postales anciennes datant du début du XXe siècle. Il existait également un quai militaire indépendant de 410 mètres[4] qui a justifié la dénomination du chemin du quai militaire, celui-ci bordant l'est des infrastructures ferroviaires (ces quais militaires étaient obligatoires dans un certain nombre de gares pour des mises en place de véhicules militaires par desserte ferroviaire[5]).

En 2009, la fréquentation de la gare était de 32 voyageurs par jour[6].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à entrée libre.

Le passage d'un quai à l'autre s'effectue par une passerelle métallique qui surplombe les voies.

Desserte[modifier | modifier le code]

Boves est desservie par des trains omnibus TER Hauts-de-France, sur les lignes commerciales d'Amiens à Creil et d'Amiens à Compiègne.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Des places de parking non aménagées sont disponibles près de l'entrée de la halte. Un abri à vélo est situé à l'entrée de la gare.

Par ailleurs, la gare est desservie par les bus de la ligne B13 du réseau « Ametis », aux arrêts Général Leclerc[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.B. Richard (pseudo de Jean-Marie-Vincent Audin), Les Chemins de Fer par Richard : Chemin de fer du Nord. De Paris à la frontière de Belgique par Lille et Valenciennes ... Itinéraire, etc, Paris, L. Maison, éditeur, , 49 + annexes p. (lire en ligne), « Itinéraire », p. 28.
  2. François et Maguy Palau, Le rail en France : Les 80 premières lignes, 1828-1851, F. et M. Palau (réimpr. 2003) (1re éd. 1995), 217 p. (ISBN 2-950-9421-0-5, notice BnF no FRBNF35772084), « 3.11 Paris à Lille et Valenciennes », p. 119.
  3. Blaise Pichon, « BOVES - MONTDIDIER », (consulté le 18 mai 2014).
  4. Carnet des profils du réseau Nord, édition 1960.
  5. Source orale : P. Lefevre, ancien maire.
  6. D'après le site des usagers du TER Picardie.
  7. [PDF] Plan du Réseau 2013 – 2014, sur le site ametis.fr (consulté le 17 mai 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Amiens Longueau TER Hauts-de-France Dommartin - Remiencourt
ou Ailly-sur-Noye
Creil
Amiens Longueau TER Hauts-de-France Thézy-Glimont Compiègne