Gare de Bort-les-Orgues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bort-les-Orgues
Image illustrative de l’article Gare de Bort-les-Orgues
L'ancien bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Bort-les-Orgues
Adresse Avenue de la gare
19110 Bort-Les-Orgues
Coordonnées géographiques 45° 24′ 23″ nord, 2° 30′ 09″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services Fermée
Caractéristiques
Ligne(s) Bourges - Miécaze :
Disparue de Eygurande à Bort
Fermée de Bort à Miécaze

Bort - Neussargues : Fermée
Altitude 440 m
Historique
Mise en service
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Bort-les-Orgues
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Bort-les-Orgues
Géolocalisation sur la carte : Corrèze
(Voir situation sur carte : Corrèze)
Bort-les-Orgues

La gare de Bort-les-Orgues est une gare ferroviaire française, située sur la commune de Bort-les-Orgues, dans le département de la Corrèze, en région Nouvelle-Aquitaine.

C'est une gare fermée.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

L'étoile de Bort-Les-Orgues ne comporte plus que des lignes fermées au trafic SNCF. La gare était située au point kilométrique (PK) 454,490 de la ligne de Bourges à Miécaze, entre la gare de Malet et la gare d'Antignac - Vebret, elle était également la gare d'origine de la ligne de Bort-les-Orgues à Neussargues au même PK[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'élément X 2818, desservant la gare en 1990.

Le train arrive à Bort-Les-Orgues avec la construction et la mise en service de la ligne d'Eygurande à Largnac, par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) en 1882.

La Compagnie du PO obtient le 17 juin 1892 une concession pour une ligne de Bort-les-Orgues à Neussargues, confirmée par la loi du 20 mars 1893. Le 2 décembre 1907 a lieu l'ouverture du tronçon de Bort-les-Orgues à Riom-ès-Montagnes et le 11 mai 1908, la mise en service de la dernière portion entre Riom-ès-Montagnes et Allanche, ce qui permet l'ouverture de la totalité de la ligne de la gare de Bort-les-Orgues à la gare de Neussargues.

La construction du barrage de Bort-les-Orgues entraîne la fermeture de la section d’Eygurande-Merlines à Bort-les-Orgues le . En compensation, une ligne de substitution Ussel - Bort devait être construite aux frais d'EDF à l'ouest de la ligne initiale. Les travaux qui ont débuté en 1950 ont été arrêtés le 3 septembre 1955. Cette ligne prévoyait un tunnel de 6 628 m de long depuis le pied du barrage jusqu'au hameau de La Fourcherie (écart de la commune de Sarroux). Ce tunnel dénommé tunnel de La Fourcherie a connu un début de percement (1 490 m au milieu de l'ouvrage à partie d'une descenderie et une courte galerie pilote côté Bort). Par contre, les travaux du reste de la ligne qui devait rejoindre la ligne du Palais à Eygurande - Merlines à proximité d'Ussel n'ont jamais été entrepris.

Le dernier autorail circula le entre Bort-les-Orgues et Aurillac. La voie reste utilisée par l'association des chemins de fer de la Haute-Auvergne (CFHA). Elle y entrepose une partie de son matériel, moins utilisé par l'exploitation touristique du « Gentiane express ». Ce dernier est un service d'autorails qui circule sur une partie de la ligne vers Neussargues.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Des autocars relient Ussel, Neussargues et Clermont Ferrand. Le guichet de la gare est encore ouvert, les lundis et mardis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La gare de Bort-les-Orgues », sur www.lacorreze.com (consulté le 28 février 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • R. Caralp-Landon, Les chemins de fer dans le Massif central : étude des voies ferrées régionales, Imprimerie nationale, 1959.

Articles connexes[modifier | modifier le code]